Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Famille, Culture et Éducation » Dur, dur, l’accueil extra-scolaire pour les familles monoparentales

Dur, dur, l’accueil extra-scolaire pour les familles monoparentales


Ce reportage a été réalisé avec des mères de familles monoparentales que le CPCP a accompagnées dans leur réflexion lors d’un partenariat avec l’asbl «Solo mais pas seul», à Jodoigne. Il se situe dans une réflexion globale sur leurs difficultés au quotidien. Les femmes qui ont participé à la réflexion, menée à partir de la méthodologie des récits de vie, ont soit la garde exclusive, soit la garde alternée des enfants.

Le croisement des récits individuels met clairement en évidence certaines récurrences au sein des différents parcours, au niveau financier, de la gestion du temps libre, de l’accès à un logement, du sentiment d’isolement, de la perte ou de l’insuffisance de relations sociales, etc.

Ce reportage donne la parole aux femmes sur les difficultés liées à l’accueil extra-scolaire qui, malgré les progrès réalisés à l'initiative des pouvoirs locaux ou régionaux dans ce domaine, reste une difficulté majeure pour elles :

  • Comment concilier horaires de travail (temps plein ou horaires coupés dans des secteurs employant majoritairement des femmes : services aux personnes, horeca, grande distribution, …) et horaires des activités extra-scolaires ?
  • Avec souvent un seul revenu, comment se débrouiller pour offrir à chaque enfant de la famille un stage, une activité… pendant deux semaines ou deux mois de vacances ?
  • Comment sortir de ce sentiment de culpabilité si souvent évoqué dans le reportage ? Comment accepter l’idée de s’accorder du répit, un peu de temps pour soi sans être stigmatisées par l’entourage ou la société ?

La situation des familles monoparentales est aujourd’hui davantage mise en évidence. Encore faut-il que l’ensemble de leurs problèmes puissent être entendus, dont celui de l’accueil extra-scolaire, et fassent l’objet de mesures fortes et appropriées pour y remédier.

Une publication sous le titre : « Mère sur le fil… Tension de dépendance à haut risque. Plaidoyer pour l’autonomie de toutes les mères ! » a été rédigée par l’animatrice CPCP de l’atelier, Sandra Murru, sur base de ces récits ainsi que de ceux émanant d’un groupe de femmes de Tubize. Cette publication est disponible gratuitement ici.

Production : CPCP, 2018