CPCP Centre Permanent
pour la Citoyenneté et la Participation

ASBL d’Éducation Permanente reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles

 
Vous êtes ici : Accueil Publications

Publications : Études et Prospectives

363 Publications
  • Analyses
    transition-simplicite-volontaire-cover

    Thématiques abordées, objectifs fixés, pratiques mises en oeuvre…Tout porte à croire que les mouvements de Transition et ceux de lutte contre la pauvreté sont susceptibles d’entrer en convergence. Force est pourtant de constater que les groupes « alternatifs » sont relativement homogènes et réunissent des individus aux capitaux culturel et économique plutôt élevés. Cet « entre soi » peut s’avérer inhospitalier pour des personnes en situation de précarité, comme les participants de nos ateliers d’éducation permanente qui confient ne pas se sentir « à leur place » dans ce genre de réunions.
    La présente publication tentera d’expliquer ce manque de convergence a priori surprenant, en procédant d’abord à une remise en contexte de ces mouvements distincts au sein de la société consumériste. Nous verrons que si les « dominants » recourent à la simplicité volontaire en signe de contestation, ils l’utilisent aussi comme moyen de se distinguer socialement… ce qui peut expliquer le malaise des « dominés » qui vont à leur rencontre.

    janvier 2018
    Auteur(s) : Dounia Tadli
  • Analyses
    precarite-energetique-cover

    Même si elle a tendance à se stabiliser, la précarité énergétique est toujours bien présente chez nous. Face à cette situation de précarité énergétique, le citoyen est souvent démuni. Des solutions existent pourtant. Des actions mises en place par les associations citoyennes à celles des pouvoirs publics, en passant par les fournisseurs d’énergies, petit tour d’horizon des initiatives mises en place en Belgique et ailleurs pour lutter efficacement contre la précarité énergétique.

    janvier 2018
    Auteur(s) : Philippe Frérotte
  • Études
    regards_croises_sur_lantispecisme-cover

    Les mouvements vegan et antispéciste, quoiqu’encore largement minoritaires, prennent de plus en plus d’ampleur au sein de la société occidentale. Progressivement, ils se sont fait une place dans l’espace politico-médiatique et ont ouvert le débat. Ils nous interrogent sur notre rapport à la viande et nos modes de consommation ainsi que sur les systèmes de production et les conditions d’élevage des animaux. Nous abordions en partie ces questions dans une précédente étude De l’étable à la table. Nos rapports à la viande, révélateurs des modes de consommation. Dans la présente étude, nous avons fait le choix de porter notre attention sur la communauté antispéciste en particulier, construite autour de son rapport à la viande et aux animaux. Nous avons souhaité élargir notre regard sur cette philosophie en l’étudiant selon trois visions différentes : anthropologique, psychologique et philosophique.
    Dans une perspective anthropologique, Dounia Tadli offrira des clés de compréhension quant au contexte qui a favorisé le développement de cette communauté. Elle abordera également les représentations liées à la philosophie antispéciste et la façon dont celles-ci, d’une certaine manière, renforcent les logiques critiquées. Par la suite, Marie-Sarah Delefosse empruntera les outils d’analyse de la psychologie sociale afin d’étudier les motivations qui poussent les individus à devenir végétarien ou vegan ainsi que leur démarche d’adhésion à la communauté antispéciste. Enfin, Thomas Bolmain proposera une critique philosophique a priori du mouvement antispéciste.

    décembre 2017
    Auteur(s) : Thomas Bolmain, Marie-Sarah Delefosse et Dounia Tadli
  • Études du CAD
    20171218_cad_val_pub_communisme-cover.jpg

    Cette étude traite des représentations du communisme au sein du journal officiel du PSC Temps Nouveaux entre 1947 et 1958. Sur base de caricatures et d’articles publiés au sein de ce périodique, nous tentons de répondre à différentes questions : Comment s’illustrait la critique du PSC à l’égard du communisme ?  Sur quels évènements les rédacteurs de Temps Nouveaux s’attardaient ils en particulier ? Que souhaitait-on mettre en évidence et quels messages spécifiques devaient être transmis aux lecteurs, autrement dit aux membres du Parti ?

    décembre 2017
    Auteur(s) : Orianne Ondel
  • Analyses
    conso-loisirs-info-cover

    À l’image de Snapchat et de Facebook, des applications initialement créées pour les loisirs s’emparent de l’information et en bouleversent les codes. Par ailleurs, l’information se consomme désormais de façon nomade (tablettes, smartphones...). Les conséquences de tels changements peuvent porter préjudice à la qualité et à l’exhaustivité des informations auxquelles nous sommes confrontés. Entre technologie et déontologie, l’info accuse un retard important et se doit d’innover pour rester dans la course néo-digitale. Comment réagissent et s’adaptent les groupes de presse ? Quelles formes prendront les médias d’info de demain ?

    décembre 2017
    Auteur(s) : Benjamin Bruyninx
  • Analyses
    occupation-precaire-logement-cover

    La Région bruxelloise fait face à un paradoxe interpellant, un manque de logements décents d’une part, et une vacance immobilière importante d’autre part. La convention d’occupation précaire peut être une solution intéressante pour réduire ce paradoxe. Plus souple que le contrat de bail (pour l’occupant comme pour le propriétaire), elle doit être considérée comme un tremplin permettant de faire face à une situation difficile. Avec ses obligations, ses dérives possibles mais également tous les avantages qu’elle offre, elle n’est pas la solution à la crise du logement mais bien une possibilité dans une situation bien particulière qui doit être couplée aux différentes mesures déjà existantes.

    décembre 2017
    Auteur(s) : Julie Fanovard
  • Analyses
    cheque-habitat

    À la suite de la 6e réforme de l’État, les régions ont gagné de l’autonomie en matière de fiscalité, notamment dans le secteur du logement. En région Wallonne, le bonus logement cède le pas au chèque habitat et en région Bruxelloise, il a été supprimé. Qu’est-ce que le chèque habitat ? Qui peut en bénéficier et comment ? Que penser de cette évolution ?

    décembre 2017
    Auteur(s) : Evelyne Lotte
  • Analyses
    stress-maladie-siecle

    Les troubles liés au stress et le burn-out prennent de plus en plus d’ampleur dans notre société. Mais finalement, sait-on ce qu’est le stress ? Réaction protectrice de notre organisme lorsqu’elle agit dans un temps court, la réaction de stress est une menace sur le long terme. Face à une source permanente de stress, l’organisme entre « en résistance ». Cependant, il ne peut supporter cet état indéfiniment. Il flanche progressivement : maux de tête, de dos, difficultés d’attention, troubles mnésiques jusqu’aux maladies cardiovasculaires ou à l’épuisement. Le stress est en passe de devenir le mal du siècle. Pour quelles raisons ? Qu’y faire ? Dans cette analyse, nous tenterons dans un premier temps de mieux comprendre ce qu’est le stress. Nous nous intéresserons ensuite à ses conséquences. Enfin, nous présenterons très brièvement les pistes de solutions et nous nous interrogerons sur le mode de vie occidental comme source de stress.

    décembre 2017
    Auteur(s) : Marie-Sarah Delefosse
  • harcelement-sexisme

    À l’heure de ce que les journalistes aiment appeler une révolution ; à l’heure où même les puissants tombent, disgraciés par une vague de délation intransigeante, ostracisés par un système laxiste et indifférent ayant longtemps gardé un silence lâche et hypocrite ; à l’heure où aucun homme célèbre ayant eu un geste ou une parole déplacée à l’égard d’une femme, semble ne plus pouvoir échapper au procès médiatique et au lynchage social ; à l’heure où ils cristallisent notre dégoût et notre mépris ; à l’heure où ces monstres connus servent de bouclier à ceux qu’on ne connaît pas encore et permettent d’ores et déjà d’apaiser la vindicte catharsisante, à l’heure où la harangue égalitaire unit les féministes de tous bords et de toutes les époques, osant plus que jamais s’affirmer comme tel.
    Je propose une réflexion juridique sur le harcèlement et les violences sexuelles. À travers un prisme personnel de jeune femme, j’invite les lecteurs à cheminer avec moi dans les arcanes du droit belge, en quête de qualifications et des conséquences concrètes de celles-ci. L’objectif est de s’intéresser à l’aspect pratique des évènements qui provoquent parfois un certain traumatisme. Le sentiment d’injustice ne suffit pas, encore faut-il le faire valoir. Quels articles légaux peuvent soutenir la démarche courageuse de la plainte ? Comment concrètement le droit belge protège contre le harcèlement, les agressions et le viol, et comment punit-il ceux qui s’en rendent coupables ? Au-delà des sentiments qui mobilisent une foule indignée dans des mouvements éphémères aux allures de basculement, quelles garanties offre notre droit pour une société égalitaire où la femme serait libre car en sécurité ?

    novembre 2017
    Auteur(s) : Raïssa M’bilo
  • Analyses
    mondialisation-conso-locale.jpg

    Aujourd'hui, chaque secteur de production connaît un éclatement de sa chaîne de production. Même les secteurs agroalimentaire et textile, longtemps protégés par les gouvernements nationaux, poursuivent ce mouvement. Une truite peut être élevée au départ en Italie, au Danemark ou même en Turquie, poursuivre ensuite sa croissance dans nos Ardennes avec des intrants développés dans un pays tiers, avant d’être transformée en Allemagne et commercialisée dans toute l’Europe.
    En réalité, la fin de la Deuxième Guerre mondiale marquait le début d’une période d’ouverture des marchés nationaux. D’année en année, les barrières entre les États se sont progressivement levées pour aboutir aujourd’hui à un ordre économique mondialisé. Ces dernières années, sous l’influence de bouleversements politiques, économiques, et technologiques, les échanges entre États ont subi une succession de coups d’accélérateur.
    Cette réorganisation des échanges commerciaux est porteuse d’autant de menaces que d’opportunités. Face aux pressions de l’économie globalisée, les initiatives insistant sur la consommation locale fleurissent avec l’appui de nombreux acteurs. Chaque semaine, la presse fait écho de nouveaux marchés du terroir, coopératives locales et durables, et autres initiatives en faveur de la production et de la consommation de produits locaux. Tout se passe en réalité comme s’il existait un soutien presqu’unanime autour de l’achat de proximité.

    novembre 2017
    Auteur(s) : Dimitri Greimers
  • nature_culture-cover

    Aujourd’hui, l’impact de l’Homme sur l’environnement est tel que certains chercheurs proposent de nommer « anthropocène » l’ère géologique actuelle, mettant ainsi l’accent sur le rôle central des actions humaines sur terre et dans l’atmosphère, à une échelle globale. Nous vivons d’ailleurs la sixième extinction de masse : des chercheurs ont calculé que la disparition des espèces a été multipliée par 100 depuis 1900, un rythme inédit depuis l’extinction des dinosaures il y a plus de 60 millions d’années… Comment expliquer cette situation d’une dramatique urgence alors que, depuis le Néolithique, l’humain était parvenu à préserver la planète ? Jusqu’au XXe siècle, en contrepartie de ce qu’il prélevait sur la nature, l’Homme opérait des rituels garantissant le respect des règles de gestion et de préservation. En ce sens, la crise environnementale révèle sans doute une crise plus large du rapport entre les humains et la nature.
    En dressant un mur net entre la culture et la nature, et en s’autoproclamant maîtres de cette dernière, les Occidentaux ont en effet légitimé l’exploitation actuelle de l’environnement. Mais cette distinction entre l’humain et la nature, qui semble relever de l’évidence, n’est-elle pas le fruit d’une longue construction culturelle loin d’être universelle ? Et ce mur, qui paraissait autrefois infranchissable, n’est-il pas abîmé par les recherches éthologiques, les avancées de la génétique et justement le réchauffement climatique ? Le mur nature-culture de notre pensée occidentale ne serait-il pas en plein délitement ?

    novembre 2017
    Auteur(s) : Dounia Tadli
  • Analyses
    commerce-centre-ville.jpg

    Les centres-villes ne constituent plus fondamentalement des lieux propices aux affaires. Leurs environnements urbanistiques et commerciaux se sont lentement appauvris en raison notamment de la rude concurrence générée par les nodules commerciaux périphériques.
    Aujourd’hui, les centres urbains montrent leurs limites dans un paysage de plus en plus fermé et hyper concurrentiel. En cumulant un certain nombre de faiblesses, ils peinent à rester attractifs. Leur climat général se détériore à petit feu. Les arguments en leur défaveur s’additionnent et accélèrent le mouvement de spirale. Les citoyens les plus attachés à la qualité des espaces de vie sont de plus en plus nombreux à privilégier la périphérie. Car les consommateurs restent attirés par les lieux où foisonnent les magasins et où les animations se succèdent alors que les centres sont de moins en moins en mesure de drainer un flux suffisant de clients pour assurer la viabilité commerciale.
    Ce texte propose une réflexion sur l’avenir de ces derniers en balayant les réponses politiques aujourd’hui à l’oeuvre.

    novembre 2017
    Auteur(s) : Dimitri Greimers
  • intelligence_artificielle-cover

    Les technologies de l’intelligence artificielle (IA) sont apparues dans les années cinquante. Depuis, bien des progrès ont été engrangé, de sorte que l’intelligence artificielle occupe constamment notre quotidien. Les applications se multiplient chaque jour. La robotique est toujours plus spectaculaire. Dans ce que beaucoup voient comme la quatrième révolution industrielle, les machines sont conçues comme des instruments à penser en vue de réaliser certaines tâches. De l’automobile au secteur médical, en passant par la finance, l’immobilier ou l’armée, aucun domaine n’y échappe.
    Cet essor fulgurant aboutit aujourd’hui à une intelligence artificielle capable de remplacer l’homme, voire de le dépasser. Ces progrès sont porteurs d’autant d’espoirs que d’inquiétudes.
    Bien qu’inéluctable, la question de la place de l’IA dans notre société mérite cependant d’être prise à bras-le-corps tant ses impacts seront susceptibles, dans un avenir proche, de mettre à l’écart la majeure partie de la population.
    Le projet « Faites le mur ! » piloté par le Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation est l’occasion d’appréhender l’intelligence artificielle à travers trois déclinaisons : des murs à l’emploi, des murs à la liberté, des murs à l’Humanité.

    novembre 2017
    Auteur(s) : Dimitri Greimers
  • Analyses
    experts-medias.jpg

    Les médias jouent un rôle primordial dans notre manière de percevoir le monde. Le choix des sujets présentés, mais aussi la manière dont ils sont traités, contribuent à façonner nos représentations à l’égard de la société. En ce sens, les individus qui interviennent dans les médias ont un rôle essentiel, qu’ils soient présentés comme « experts » ou citoyens. Or, le manque de diversité chez les premiers ainsi que le manque de visibilité des seconds rendent les « médias traditionnels » non-représentatifs et donc insatisfaisants. Cette frustration mêlée au développement du web 2.0 où chacun peut s’exprimer ont été propices à l’essor du journalisme participatif, à l’instar du célèbre Bondy Blog. Ces initiatives favorisent la diversité éditoriale et la participation citoyenne. Mais nous verrons aussi que le « tous journalistes » doit être relativisé, au même titre que la prétendue neutralité des professionnels…

    octobre 2017
    Auteur(s) : Dounia Tadli
  • Analyses
    metro-nord.jpg

    Le métro Nord bruxellois devrait voir le jour d'ici 2025. Avec lui, les quartiers denses schaerbeekois et évèrois seront directement reliés au centre-ville. Dans un second temps, le Sud de la Région devrait également accueillir de nouvelles stations de métro afin de desservir la commune d’Uccle. Aussi efficace que coûteuse, l'extension du réseau ferré sous-terrain n'a pas fait l'unanimité mais c'est pourtant l'option choisie par la Région de Bruxelles-Capitale. Revenons sur les raisons de ce choix politique et sur les leçons qui peuvent en être tirées. En matière de mobilité, Bruxelles ne peut se permettre de s'arrêter en (si bon) chemin.

    octobre 2017
    Auteur(s) : Naomi Berger
  • democratie-elective-citoyenne-cover

    La démocratie élective s’est progressivement imposée dans la plupart des États modernes. Malgré ses évolutions, l’élection reste une procédure aristocratique d’accession au pouvoir. Jusque-là, ce trait a résisté aux vents de l’histoire. Mais aujourd’hui, la plupart des institutions démocratiques sont mises à l’épreuve. La défiance citoyenne semble avoir atteint un point de non-retour.
    La médiatisation des « affaires », l’importance de la « particratie », la surreprésentation de certaines professions dans les assemblées parlementaires, et l’importance accrue des experts focalisés sur la communication, ou encore l’absence de règles limitant la répétition des mandats sont autant d’éléments qui ont écorné la légitimité du système démocratique.
    En réponse à cette crise de la démocratie élective, un vent réformateur tente de renouveler la communauté politique à travers le soutien de nouveaux modes de sélection des représentants et l’introduction de dispositifs incluant davantage le citoyen dans la décision collective. Ce mouvement vise à ré-enchanter la gestion collective…

    octobre 2017
    Auteur(s) : Dimitri Greimers
  • mobilite-durable-cover

    L’heure du durable est arrivée et la mobilité ne doit pas être en reste. Le transport ferroviaire apparaît comme une évidence dans la perspective d’une mobilité durable. L’avenir de ce transport se joue aujourd’hui à l’échelle européenne avec les différents enjeux de la libéralisation. Des idées émergent pour conduire les transports ferroviaires sur la voix de la durabilité. Afin de comprendre au mieux dans quel(s) cadre(s) durable(s) s’inscrivent ces initiatives, il faut décrypter quels sont les différents pans englobés dans la notion de mobilité. Sont-ils compatibles avec les écoles de la durabilité présentes aujourd’hui dans le monde ? Nous allons faire le tour de ces questions en analysant des idéaux de mobilité ferroviaire durable.

    octobre 2017
    Auteur(s) : Anne-Catherine Remacle
  • Analyses
    parfums-ambiance-cover

    À en croire la publicité, un petit « pschitt » et hop, voilà votre intérieur débarrassé de toutes ses mauvaises odeurs et inondé de senteurs printanières. Ces mauvaises odeurs sont-elles réellement éliminées ou sont-elles simplement recouvertes d’une couche de fragrances agréables ? Quelle est la nature de ces produits, quels sont leurs composants ? Sont-ils totalement inoffensifs pour notre santé ? Les informations présentes sur les emballages sont-elles suffisantes pour répondre à toutes ces questions ? La réponse est non.
    Cette publication vous explique pourquoi et vous permettra d’y voir plus clair. Mais rappelons que le meilleur moyen d’avoir un air intérieur sain est d’aérer régulièrement. Et pour une ambiance olfactive agréable, il existe de nombreux trucs et astuces faciles à mettre en oeuvre.
    Bref, ne vous laisser plus mener par le bout du nez !

    octobre 2017
    Auteur(s) : Michel Dejong
  • sans_abrisme-cover.jpg

    Il est des barrières invisibles aux yeux des hommes, mais pourtant réelles dans les faits. Le mur qui sépare les personnes sans-abri des autres personnes gravitant dans l’espace public est une réalité tangible. Ce qui différencie ces deux groupes d’individus est l’ « habiter » : un groupe habite, l’autre pas. Habiter, c’est détenir un chez-soi où l’intimité et l’identité vont rencontrer la sécurité. Ces caractéristiques sont absentes du quotidien des personnes sans-abri. Ces deux existences vont se croiser sans se rencontrer au grè de l’espace public. Le mur est là, à nous de le dépasser !

    septembre 2017
    Auteur(s) : Anne-Catherine Remacle
  • Analyses
    circuits-viande-cover.jpg

    Les spéculations autour de la consommation de viande vont bon train. Il s’agit généralement de recommandations sur les pratiques à adopter ou à éviter. Les données sur le sujet, quant à elles, sont principalement quantitatives et tendent à appuyer ces injonctions, servant au passage les intérêts des uns et des autres. Par contre, il est plus compliqué de saisir quels circuits suivent les animaux d’élevage, depuis leur naissance jusqu’à leur transformation en carcasse, pour aboutir en morceaux de viande dans nos étals, puis dans nos assiettes. Ces parcours sont en effet complexes, divers et relativement opaques. À travers des études de cas, nous verrons que la notion de circuit court est toute relative concernant la production de viande. Nous proposerons ensuite une réflexion autour de l’« éducation à la viande » et des labels, pour conclure sur l’importance de renouer avec les producteurs.

    septembre 2017
    Auteur(s) : Dounia Tadli
  • Analyses
    initiatives-conso-responsable-cover

    Vous êtes convaincu(e) de la nécessité de changer votre manière de consommer –après tout, on n’a qu’une seule planète !- mais vous vous interrogez. Par quoi commencer ? Comment rendre ma mobilité plus douce ? Comment manger correctement alors que je manque de temps pour cuisiner ? De quelles manières puis-je manger des légumes sans pesticides et sans que cela me coûte ? Comment utiliser des objets occasionnels sans devoir les acheter ? Favoriser les petits commerçants dans ma région ? Éviter les déchets électroniques ? Prendre soin des séniors ? Imaginer la ville comme j’aimerais la vivre… Cette brochure rassemble 40 initiatives pour consommer autrement. Vous pouvez en profiter directement ou vous

    septembre 2017
    Auteur(s) : Karin Dubois
  • ville-durable-patrimoine-bati-cover

    La ville européenne a acquis son adjectif « durable » en enterrant celui, obsolète, de « fonctionnelle ». Simultanément, les interventions sur le bâti ont pris une tournure chirurgicale, détrônant de la sorte les pratiques de la table rase chères aux politiques des Trente Glorieuses. Se pose alors la question de la sélection du patrimoine à préserver ainsi que de sa valorisation. Qui sera l’élu et qui sera laissé aux portes de l’Histoire ? Le patrimoine rénové se conjuguera-t-il avec la mixité sociale et fonctionnelle ? Quelle patrimonialisation résistera à l’immobilisme et aux sirènes du tourisme de masse ? Finalement, en y regardant de plus près, conserver l’héritage bâti tout en assurant la durabilité de la ville s’apparente à un exercice de contorsionniste.

    septembre 2017
    Auteur(s) : Naomi Berger
  • revenu-universel-cover.jpg

    Tel un marronnier de la politique, le revenu universel est une idée qui revient régulièrement dans les débats. Cette proposition a ceci d’original qu’elle est revendiquée à Droite comme à Gauche. En effet, aussi paradoxal que cela puisse paraître, elle tire ses origines des idéologies marxistes et néolibérales. Cependant, quoique régulièrement défendue par des politiques de gauche, l’auteur démontre que, dans l’état actuel des choses, la seule version véritable est libérale. Une fois ce constat posé, l’auteur développera trois arguments montrant que cette vision du revenu universel garanti poursuit le cycle capitaliste actuel, entérinant de fait l’éternisation des inégalités, qui sembleront toujours plus naturelles.

    septembre 2017
    Auteur(s) : Thomas Bolmain
  • intelligence_emotionnelle-cover.jpg

    Joie, colère, tristesse, surprise, ennui, désir, etc. Les émotions sont omniprésentes dans nos vies : nous en ressentons lors de 90 % de notre temps d’éveil ! Pourtant, nombre d’entre nous sommes bien en mal de les identifier, les comprendre, les utiliser, les exprimer ou les réguler. Ces difficultés ont un impact sur notre vie quotidienne : sur notre santé, notre bien-être ou encore notre réussite scolaire ou professionnelle, etc. Par exemple, un individu qui possède des compétences émotionnelles élevées présente moins de risque de développer des troubles psychiques qu’une personne ayant des compétences plus faibles. De même, il sera plus probable qu’un enfant avec un niveau faible d’intelligence émotionnelle présente des comportements antisociaux qu’un enfant possédant un meilleur niveau. Soutenir le développement des compétences émotionnelles présente donc de nombreux bénéfices, dont par exemple la réduction de comportements antisociaux (tels que la violence scolaire). C’est pourquoi il apparaît nécessaire d’introduire un module de formation aux compétences émotionnelles à l’école.

    septembre 2017
    Auteur(s) : Marie-Sarah Delefosse
  • Analyses
    pedagogies_alternatives-cover.jpg

    Les pédagogies alternatives sont entrées dans nos écoles et en ont fondé d’autres. S’attaquant au sens commun de l’éducation, elles nous proposent de revoir toute notre conception de l’enfance et le rôle de la société dans cette période sacrée de la vie. Peu connues et souvent réservées à des minorités, les écoles à pédagogies alternatives ont toujours provoqué de vives critiques. Seraient-elles trop révolutionnaires ou utopiques ? Difficile d’émettre un jugement solide sans une connaissance approfondie d’une pensée politique qui a fondé un mouvement pédagogique entier. Voici quelques bases analytiques pour mieux comprendre les enjeux réels de ces écoles nouvelles.

    août 2017
    Auteur(s) : Marie Zune

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, cela marque votre accord avec l'emploi de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Ce site emploie des cookies afin d'enregistrer des paramètres et faciliter votre navigation.

Aucune des données collectées dans ces cookies ne sera utilisé dans un but de prospection ni ne sera diffusé à un quelconque organisme tiers.