CPCP Centre Permanent
pour la Citoyenneté et la Participation

ASBL d’Éducation Permanente reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles

 
Vous êtes ici : Accueil Publications

Publications : Études et Prospectives

403 Publications
  • Analyses
    football-feminin-cover

    Le football féminin est, jusqu’ici, loin d’enthousiasmer les foules comme son pendant masculin. Si la pratique féminine commence à être considérée autrement qu’avec dédain, les stéréotypes demeurent. Il faut reconnaître qu’un siècle plus tôt, il était encore impensable de voir les femmes exposer leurs efforts sportifs en plein air. Les choses ont évolué depuis, le corps féminin svelte et sportif devenant même un argument de vente.

    Cependant, le sport constitue une pratique genrée, offre un miroir de son époque. Doit-on voir dans la différence de traitement entre les footballeurs et les footballeuses un dernier vestige d’une société patriarcale ou un temple sacré jalousement gardé ? À moins qu’on doive se réjouir de ce manque d’intérêt pour le foot féminin, encore préservé des dérives du foot business masculin ?

    janvier 2019
    Auteur(s) : Naomi Berger
  • Analyses
    zero-dequoi-cover

    Zero Waste… zero what ? L’expression « zéro déchet », depuis les années 2010, connaît une popularité croissante. Mais que signifie exactement cette expression radicale et ambitieuse ? C’est la question au coeur de cette analyse : comprendre le phénomène dans son ensemble, les malentendus à son propos (qui a dit que le recyclage était une solution zéro déchet ?) et décrypter plus précisément les termes « zéro » et « déchet ».

    Ainsi, derrière le « zéro » se cache une série de chiffres sur lesquels il est intéressant de se pencher. Quoi, moi, petit Européen, je produis près d’un kilo de déchet par jour ? Vraiment ? Pas étonnant dès lors qu’à sept milliards d’individus sur Terre, 200 kg de déchets soient déversés chaque seconde dans les océans… Et quand on parle de déchets, il faut être conscient que cela englobe parfois des réalités très différentes.

    Sans plus attendre, lançons-nous dans le zéro dé…cryptage du phénomène !

    décembre 2018
    Auteur(s) : Adeline de Wilde
  • Analyses
    ecofeminisme-cover

    Réduire son empreinte environnementale est un souci qui gagne chaque jour davantage de citoyens. On essaye de faire de son mieux, pour soi et pour la planète. Cela demande une adaptation pour toute une série de tâches domestiques et de gestes quotidiens (choix de l’alimentation, moyens de transports, zéro déchet, produits d’entretiens naturels, etc.). À l’heure où la répartition des tâches domestiques est encore bien souvent inégalement partagée entre hommes et femmes, il est légitime de s’interroger sur la pression qu’exerce la conscience écologique sur le quotidien des femmes au sein de la sphère privée. Les enjeux des rapports de genre se mêlent alors aux enjeux environnementaux. L’écoféminisme est un courant de pensée qui veut analyser le rapprochement entre ces deux combats. Quels sont donc les fondements de ce mouvement et comment l’action au quotidien pour la nature et le climat s’inscrit-elle dans les analyses écoféministes ? Cette analyse invite donc à discuter des bases genrées nécessaires à une transition verte et durable dans toutes ses dimensions.

    décembre 2018
    Auteur(s) : Solène Houze
  • Études
    feminismes-cover

    #MeToo… Ce mouvement d’ampleur venu des réseaux sociaux a sensibilisé un grand nombre de personnes aux inégalités vécues par les femmes dans notre société. Il a également permis de mettre en lumière les mouvements féministes, trop souvent raillés, caricaturés et laissés dans l’ombre.

    Au sein du CPCP, les questionnements personnels liés à ce phénomène nous ont amenés à poser le constat que - hormis quelques personnes plus sensibilisées et militantes – nous en connaissions bien peu sur les mouvements féministes d’hier et les combats d’aujourd’hui. Qu’est-ce que le féminisme ? Quelle est son histoire ? Qui sont les féministes aujourd’hui ? Que revendiquent-elles ? Autant de questions auxquelles nous n’avions pas de réponse. C’est de ces questionnement qu’est née cette étude. Elle a pour simple ambition d’améliorer la compréhension de chacun sur les féminismes d’hier et d’aujourd’hui.

    À cette fin, nous vous proposons un premier aperçu de ce que sont les féminismes, de la complexité de ces mouvements et de leur histoire, une première image furtive. Par la suite, nous essayons de faire la mise au point de cette photographie, d’en améliorer la netteté. Dans cette perspective, nous abordons d’abord brièvement l’histoire des mouvements féministes en Europe. Puis nous exposons les différents mouvements qui coexistent aujourd’hui en Belgique. Par ailleurs, étant régulièrement interpellés par la situation des femmes musulmanes rencontrées dans certains de nos groupes d’éducation permanente, nous accordons une attention particulière au féminisme musulman. Enfin, afin de comprendre l’utilité des féminismes, nous proposons un détour par les mouvements masculinistes.

    décembre 2018
    Auteur(s) : Étude coordonnée par Marie-Sarah Delefosse
  • Analyses
    jeux-publicite-cover

    Cette troisième analyse aborde la question de la publicité liée aux jeux d’argent et plus précisément leur version en ligne. Elle s’intéressera aux pratiques promotionnelles directes et indirectes, à la relation existant entre jeux, paris et sport ainsi que le sponsoring à l’approche d’événements sportifs de grande envergure. En adoptant une posture critique, nous nous pencherons également sur le contrôle et la régulation de l’État lorsqu’il s’agit de publicité en abordant notamment la législation existante en la matière.

    Cette analyse est liée à trois autres textes qui abordent tous la thématique des jeux d’argent. Le premier retrace l’historique et de la libéralisation des jeux d’argent ainsi que de leurs dérives, le deuxième se concentre sur l’addiction et le marketing façonné par l’industrie du jeu, la présente analyse s’est penchée sur la publicité qui y est liée et enfin, le dernier étudiera le rôle et contrôle des pouvoirs publics ainsi que la triche et la fraude inhérente au milieu.

    décembre 2018
    Auteur(s) : Marine Keresztes
  • Analyses
    homme-feministe-cover

    Peut-on être homme et féministe à la fois en 2018 ? Le terme « féministe » aujourd’hui est parfois dénaturé, renvoyant à des représentations caricaturales : femmes hystériques, ultra susceptibles, défilant seins nus dans les rues pour s’emparer du pouvoir. Certains hommes ont réagi en recréant un mouvement « masculiniste » allant à l’encontre de ces féministes, pour préserver leur virilité qu’ils pressentaient menacée. Cependant, au lieu d’entrer dans une opposition binaire homme-femme, ne devrait-on pas plutôt envisager le féminisme comme un combat sociétal, remettant en cause nos modes de vie et dénonçant les représentations obsolètes qui régissent la société ? 

    Toute personne qui lutte pour une société équitable a une part de revendication féministe en elle. Ainsi, être un homme féministe, c’est aussi bien lutter contre les violences perpétrées à l’encontre des femmes, contre la précarité de certaines mères en situation monoparentale, que de lutter pour imposer un congé de paternité, pour que la table à langer ne soit pas l’exclusivité des toilettes pour femmes ou pour le développement d’un accueil extrascolaire de qualité. Et dans ce sens, beaucoup d’hommes sont des féministes qui s’ignorent… 

    décembre 2018
    Auteur(s) : Antoine de Borman
  • Analyses
    jeux-seduction-cover.jpg

    Cette seconde analyse aborde le sujet de la dépendance au jeu et principalement aux jeux d’argent. Au travers de différentes parties, elle se penchera sur les stratégies mises en place par les opérateurs de jeu visant à pousser le joueur à miser toujours plus tout en le déculpabilisant. Elle retracera également les mécanismes de l’addiction, les profils de joueurs les plus à risque ainsi que le rôle de la virtualisation dans les pratiques de jeu addictives. Enfin, cette analyse abordera un volet plus pratique ayant pour but d’aider à reconnaître la dépendance chez le joueur, lui proposant, à lui comme à son entourage, un panorama des solutions, traitements et conseils à suivre pour ne pas tomber dans la dépendance et pour réagir au mieux lorsque le contrôle se perd peu à peu.

    décembre 2018
    Auteur(s) : Marine Keresztes
  • Analyses
    jeux-ligne-cover.jpg

    Cette première analyse aborde le sujet des jeux d’argent principalement en ligne. Au travers de différentes parties, elle retracera l’histoire des jeux d’argent, leur libéralisation via l’avènement du web, les principales catégories de jeu ainsi que les possibles dérives qu’elles impliquent. Au moyen d’un regard critique, nous tenterons de déterminer ce qui a contribué à créer une société basée sur le « jeu à enjeu » ainsi que d’en déceler les principaux pièges et risques dans le but d’informer au maximum les citoyens et joueurs potentiels.

    Ce volet est lié à trois autres analyses qui aborderont les thèmes de l’addiction, le marketing façonné par l’industrie du jeu, la publicité des opérateurs de jeux d’argent, le rôle et contrôle des pouvoirs publics ainsi que la triche et la fraude inhérente au milieu.

    décembre 2018
    Auteur(s) : Marine Keresztes
  • Analyses
    addiction-ecrans-cover

    Quel parent ne s’est pas interrogé sur l’âge idéal de la première console de jeux ou du premier téléphone mobile ? L’innovation incessante des supports numériques a provoqué des changements considérables dans les styles de vie des individus et particulièrement chez les jeunes. L’utilisation des engins technologiques a pris une place importante dans le temps libre des enfants et adolescents, débouchant parfois sur un usage excessif. Cette analyse a pour objectif de faire le point sur les bouleversements et impacts que cet usage massif des écrans, considéré parfois comme une addiction, provoque sur le développement et le bien-être du jeune.

    novembre 2018
    Auteur(s) : Marine Streel
  • Analyses
    amis-bobos-cover

    Bobo et gentrification sont souvent identifiés comme deux faces d’un même problème. Pourtant, peu de gens savent définir ces deux termes et leurs enjeux. Qu’est-ce qu’un bobo ? Existe-t-il vraiment ? Le bobo peut-il vraiment être tenu pour responsable de la gentrification ? Autant de questions que l’on peut se poser au vu des mutations que connaît la Région bruxelloise.

    novembre 2018
    Auteur(s) : Anne-Catherine Remacle
  • Études
    alimentation-distribution-cover.jpg

    « Manger mieux » semble être le nouveau mot d’ordre dans notre consommation. L’alimentation de qualité est donc au programme de tous les consommateurs, mais également des différents circuits de distribution qui ont bien compris le potentiel de la consommation engagée. Cependant, l’alimentation fait partie d’un ensemble de pratiques de consommation (achat des courses, cuisine, stockage des courses, etc.) qui sont également conditionnées par des pratiques sociales plus larges (mode de vie, travail, situation familiale, etc.). Différentes dimensions déterminent ainsi notre accès à une alimentation de qualité. De la grande distribution aux petits producteurs vendant des paniers fermiers, en passant par des formes de distribution spécialisées ou réinventées, les propositions sont multiples, répondant à différentes demandes et différents critères d’alimentation de qualité. La multiplicité et la diversité des modèles de distribution en matière d’alimentation de qualité serait-elle alors une des solutions pour engager sérieusement la transition de nos systèmes agroalimentaires ?

    novembre 2018
    Auteur(s) : Solène Houze
  • special-bruxelles_cover.jpg

    Ce numéro spécial rassemble six analyses de Naomi Berger, CPCP. Ces six angles d’approche invitent à (re)découvrir la Région de Bruxelles-Capitale. C’est l’occasion de s’attarder sur un certain nombre de défis auxquels est confrontée la capitale. Différentes facettes sont mises en avant : de la gestion de ses égouts, à celle de sa mobilité en passant par la question de ses frontières tant internes qu’externes. Certaines thématiques reprises ici sont moins connues que d’autres. Pourtant, elles ont toutes leur importance si on souhaite voir évoluer durablement la RBC.

    novembre 2018
    Auteur(s) : Naomi Berger
  • Analyses
    belfius-1

    En octobre 2011, dans le cadre du démantèlement du groupe bancaire « Dexia », le gouvernement fédéral faisait l’acquisition de « Dexia Banque Belgique ». Rebaptisée « Belfius », cette banque est encore aujourd’hui à 100 % la propriété de l’État fédéral, via la Société Fédérale de Participation et d’Investissement. Toutefois, à l’été 2018, le gouvernement fédéral prenait la décision de vendre 30 % de ses parts dans la banque, via une entrée en bourse. Initialement prévue pour l’automne 2018, cette « privatisation partielle » a depuis été reportée à une date indéfinie. Certains, principalement rassemblés autour de la plateforme « Belfius est à nous », souhaiteraient au contraire que l’État fasse de Belfius une véritable banque publique, au service de la collectivité. Cependant, pour la majorité fédérale actuelle, l’État n’aurait simplement pas vocation à gérer une banque. Alors que le dossier est à présent « mis au frigo », cette analyse propose de se pencher sur les tenants et les aboutissants de ces deux projets antagonistes : quel intérêt la majorité et la direction de Belfius trouvent-elles à vendre 30 % de la quatrième banque du pays ? Qu’en serait-il si Belfius était au contraire transformée en banque publique, au service de l’intérêt général ?

    novembre 2018
    Auteur(s) : Jérôme Vanstalle
  • Analyses
    densifions

    La Flandre comme la Wallonie se lancent dans la densification du bâti. On loue les retombées durables d’une telle politique. La densification est-elle durable en soi ? Il existe plusieurs subtilités derrière le terme générique de densification. Les procédés de densification peuvent être variés et ont des implications différentes. C’est un instrument à utiliser avec précaution, en accord avec le contexte. En outre, la mobilité et la mixité fonctionnelle doivent également faire partie de la réflexion. Pour un développement durable du territoire belge, il s’agira de trouver le juste équilibre entre différentes politiques et niveau de pouvoir.

    novembre 2018
    Auteur(s) : Naomi Berger
  • Analyses
    zero-dechet

    2018 a été consacrée « année Zéro Déchet » par la Région de Bruxelles-Capitale. Au terme de cette année, il est difficile dès lors de n’avoir jamais entendu parler de ce phénomène, popularisé par la franco-américaine Béa Johnson. Le concept connait aujourd’hui de nombreux adeptes, en Belgique, en France et partout dans le monde, qui relaient notamment leurs initiatives et échangent leurs idées sur les réseaux sociaux. Le mouvement transnational qui en découle est-il cependant durable ? S’agit-il de pratiques s’incarnant réellement dans le quotidien des partisans du « zéro déchet » ou ne relèvent-elles que d’un fugace défi ? Pour répondre à ces questions, l’analyse se portera sur l’historique du mouvement et sur les éléments qui ont favorisé son essor, afin d’évaluer la pérennité de ces facteurs. Alors, le « zéro déchet »… expression durable ?

    novembre 2018
    Auteur(s) : Adeline de Wilde
  • Analyses
    perturbateurs-endocriniens-cover.jpg

    Bisphénol A, phtalates, parabènes… on entend souvent parler de ces substances, et pas en bien. Pourtant, elles font partie intégrante de notre environnement. Pire, nous en ingérons toutes et tous un peu chaque jour. Ce sont des perturbateurs endocriniens. - Des quoi ? - Des substances qui dérèglent notre système hormonal, avec des conséquences qui peuvent aller jusqu’au cancer. Certaines peuvent même agir sur plusieurs générations après exposition. Et on les retrouve pratiquement partout : emballages plastiques, cosmétiques, retardateurs de flammes… La prise en considération de ce problème par les politiques est balbutiante alors qu’il y a urgence. Cette publication fait le point sur la question et donne quelques conseils aux consommateurs pour les éviter au maximum.

    novembre 2018
    Auteur(s) : Michel Dejong
  • Analyses
    special-burnout-1.jpg

    Ce numéro spécial rassemble en un seul document trois analyses portant sur ce que d’aucuns nomment le “ mal du siècle ”. Chacune de ces analyses se penche sur un aspect différent d’une problématique complexe, à la fois sensible et méconnue, tangible et mal comprise. Cette tentative de synthèse ne prétend pas à l’exhaustivité. Elle espère contribuer à nourrir utilement une réflexion globale, d’autant plus nécessaire qu’elle porte sur d’authentiques enjeux de société.

    octobre 2018
    Auteur(s) : Marie-Sarah Delefosse
  • Études
    geo-ingenierie_cover.jpg

    À l’heure où l’urgence de prendre des mesures contraignantes pour lutter contre le dérèglement climatique est sans appel, la géo-ingénierie pointe le bout de son nez. Derrière ce terme alambiqué, des techniques visant à modifier le climat. Elles aspirent à devenir la nouvelle panacée contre l’augmentation des émissions de CO2 et des températures. Controversée depuis son apparition après la Seconde Guerre mondiale, la géo-ingénierie effraie autant qu’elle fascine. Mais que se cache-t-il réellement derrière ces pratiques d’apprentis sorciers ? Quels sont les risques ? Quelle philosophie sous-tend ces manipulations ?

    octobre 2018
    Auteur(s) : Stéphanie Ghuysen
  • Analyses
    dexia_20181106

    Dexia est aujourd’hui une « structure de défaisance », ou « bad bank », vouée à disparaître à l’abri des turbulences des marchés financiers. Il y a dix ans, il s’agissait pourtant du leader mondial du financement des collectivités locales. Née de la fusion du Crédit Communal belge (fondé en 1860) et du Crédit local de France, la banque Dexia apparaît comme un exemple type d’expansion incontrôlée et de recherche de profit sans consolidation sur le long terme. Le 30 septembre 2008, la banque Dexia ne devait sa survie qu’à l’intervention financière des États belge, français et luxembourgeois. Renflouée à hauteur de 6,4 milliards d’euros, en partie payés par les deniers publics, la banque ne se remettra jamais des événements de 2008, et fut démantelée à l’automne 2011. Comment cette banque a-t-elle foncé vers sa démise ? Pourquoi son onéreux sauvetage opéré en 2008 n’a-t-il pas permis d’assurer la survie du groupe ? Dix ans plus tard, l’argent a-t-il été récupéré ? Quel a été le rôle du politique dans cette affaire ? Cette analyse apporte des réponses à ces questions, et conclut en analysant les principaux déterminants de l’échec du groupe franco-belge, ainsi qu’en s’interrogeant sur l’état de la finance en 2018.

    octobre 2018
    Auteur(s) : Jérôme Vanstalle
  • Analyses
    cookies-informatiques_cover.jpg

    – Quel type ? Chocolat ? Nature ?
    – Je pencherais plutôt pour un « fonctionnel » ou un « marketing » !
    – Pardon ?!
    – Certes, leur popularité n’est pas la même… et pourtant ! Depuis l’avènement
    d’Internet, ils sont omniprésents dans notre quotidien.
    – Me parlerais-tu des cookies…informatiques ?
    – Exactement ! Ces petits fichiers sont remplis d’informations sur les internautes.
    Par méconnaissance, la majorité d’entre nous ne les aime pas beaucoup.
    Or, leur usage est multifonctionnel. Il s’agit donc de rester prudent
    quant à l’étiquette que nous leur accolons. Par ailleurs, le nouveau règlement
    sur la protection de la vie privée des internautes tente également de
    venir clarifier certains flous à leur propos.
    – Ah bon…
    – Tiens ! Je t’invite à lire cette analyse du CPCP. Elle t’expliquera les différents
    usages des cookies, le cadre qui les régit et puis, en bonus, tu auras
    même droit à des recommandations à leur sujet !

    octobre 2018
    Auteur(s) : Stéphanie Ghuysen
  • Analyses
    stop-beton_cover

    Le plat pays serait-il sur le point de connaître une petite révolution ? Au nord comme au sud, on compte mettre un terme à l’urbanisation du territoire d’ici 2040 pour le premier, et dix ans plus tard pour le second. La Belgique a, jusqu’à présent, fait peu de cas du grignotage des terrains non artificialisés. Pourtant, l’étalement du bâti a un prix conséquent, majoritairement supporté par la collectivité. Le « stop au béton » serait l’occasion de redresser plusieurs situations : la mobilité mais aussi l’utilisation parcimonieuse des ressources. Sera-ce suffisant ? Peut-on se réjouir de cette mesure ?

    octobre 2018
    Auteur(s) : Naomi Berger
  • 20181011_cad_val_pub_guerrescolaire-cover.jpg

    La politique scolaire développée par le gouvernement homogène PSC-CVP Pholien (16 août 1950 - 9 janvier 1952), sous l’égide du ministre social-chrétien Pierre Harmel, constitue les prémisses de la seconde guerre scolaire (1950-1958) de par les jalons que pose le ministre et les réactions des partis d’opposition à l’égard de ceux-ci. Cette étude, sur base de nombreuses archives politiques et de presse, s’attache tout d’abord à retracer les grandes mesures établies par Pierre Harmel sous le gouvernement Pholien. Ensuite, dans un second temps, une analyse des réactions des partis d’opposition et du PSC-CVP, des rangs duquel est issu le gouvernement, à l’égard de la politique du ministre de l’Instruction publique est proposée.

    octobre 2018
    Auteur(s) : Thomas Smets
  • Analyses
    temps-libre_cover

    Le temps libre est une notion contemporaine fortement liée au monde du travail. La pénurie actuelle d’emploi libère du temps, mais il n’est pas pour autant dénué de rentabilité. Au sein de nos ateliers d’éducation permanente, on constate que des populations sans emploi développent un important sens de culpabilité face à ce statut de personne « inoccupée ». Cette analyse illustre les dérives du temps libre auprès d’une population sans emploi et fortement stigmatisée.

    octobre 2018
    Auteur(s) : Sandra Murru
  • Analyses
    ring-nord-bruxelles-1

    La mobilité de et vers Bruxelles est une épine dans le pied des trois Régions. La Flandre a récemment décidé d’avancer seule sur ce dossier en prévoyant notamment d’élargir une partie du Ring au Nord de Bruxelles. Ce chantier devrait fluidifier le trafic automobile.

    Alors que ce projet aura un impact considérable en matière de mobilité sur son territoire, la Région bruxelloise demeure muette, et ce en dépit des inquiétudes formulées par certaines communes bruxelloises quant aux nuisances possibles. Si les visions de Bruxelles s’opposent, peu d’espace est laissé à la concertation. Il existe pourtant des instruments permettant d’encadrer les relations inter-régionales concernant Bruxelles, comme la Communauté métropolitaine. Alors que celle-ci est explicitement mandatée pour s’en saisir, elle demeure éloignée du dossier. Premier acte manqué de cette Communauté métropolitaine ?

    septembre 2018
    Auteur(s) : Naomi Berger
  • burnout-malaise-societe.jpg

    Le burn-out, sous toutes ses formes, ainsi que l’ensemble des troubles liés au stress, sont un des grands maux de notre siècle. C’est pourquoi nos politiques ont décidé de prendre cette problématique à bras le corps. En juin 2018, la ministre de la Santé publique a présenté un appel à projet pour une prévention intégrée des affections mentales liées au travail, ainsi qu’une version intermédiaire du plan de prévention qu’elle souhaite mettre en place. Si, à première vue, ce plan semble un excellent outil pour aider à endiguer les affections mentales telles que le burn-out, force est cependant de constater que, malgré les apparences, celui-ci ne s’attaque pas au cœur du problème : notre modèle économique et sociétal (individualisme, culte de la performance, (sur)consommation) qui nous épuise. On peut dès lors craindre que ce plan ne sera au final qu’un pansement sur une plaie béante, un moyen de maintenir les personnes au travail plus longtemps et de rendre les individus adaptables (si ce n’est adaptés) au monde du travail, et ce dès leur plus jeune âge…

    septembre 2018
    Auteur(s) : Marie-Sarah Delefosse

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, cela marque votre accord avec l'emploi de cookies sur ce site. En savoir plus

J'ai compris

Ce site emploie des cookies afin d'enregistrer des paramètres et faciliter votre navigation.

Aucune des données collectées dans ces cookies ne sera utilisé dans un but de prospection ni ne sera diffusé à un quelconque organisme tiers.