Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » L’alimentation et les rapports de genre

L’alimentation et les rapports de genre

De l’outil de coercition au levier de révolution

Analyse n°360 de Dounia Tadli - janvier 2019 Famille, Culture et Éducation


Récemment, lors d’un atelier d’éducation permanente, nous discutions des pratiques alimentaires quotidiennes avec un groupe composé uniquement de femmes. L’une d’entre elles évoquant ses enfants, je saisis l’occasion pour demander à une autre : « Et toi, tes enfants t’aident un peu en cuisine ? ». Une troisième participante me répond à sa place : « Elle n’a qu’un fils ! », comme si c’était évident, laissant ainsi entendre que son sexe l’empêche d’éplucher des carottes. L’intéressée acquiesce, et je préfère ne pas insister…

Lire la suite de la publication


Dounia TADLI est titulaire d’un master en anthropologie, spécialisée dans les relations humains-environnement.

Dernières publications
La grossophobie, une discrimination peu (re)connue - Douze lettres au Scrabble ne suffisent pas à gagner la partie de Maïa Kaïss

Entre violences institutionnelles et de genre - Regards sur les violences gynécologiques et obstétricales de Roxane Lejeune

Maltraitance dans les établissements pour personnes âgées - Peut-on parler de violences institutionnelles ? de Clara Van Der Steen

L’emprise des énergies fossiles en Belgique - Pourquoi la transition énergétique n’a pas lieu ? de Boris Fronteddu


Migration et habitudes alimentaires - Quand la consommation de produits locaux rencontre la multiculturalité belge de Louise Vanhèse

Les "thérapies de conversion" en Belgique - Récits d'un phénomène méconnu de Axel Winkel

Walkshop - Stimuler la créativité par la rencontre interdisciplinaire et la marche de Thierry Dethier

Quel statut social pour les travailleurs de plateforme ? - Les (potentielles) avancées en droit social européen et belge de Emma Raucent

Intersectionnalité | Partie 2 - Sa traduction juridique dans l'Union européenne et en Belgique de Emma Raucent