Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » L'intégration des enfants autistes dans l'enseignement ordinaire

L'intégration des enfants autistes dans l'enseignement ordinaire

Analyse n°401 de Axelle Durant - février 2020 Famille, Culture et Éducation


Bien que les sujets liés à l’intégration de l’autisme dans la société soient aussi vastes qu’intéressants (implication sociale, relations amoureuses et familiales, euthanasie, recherche d’emploi…), par souci d’attention et de précision vis-à-vis du sujet de cette publication, ne sera abordé dans le cadre de cet article de vulgarisation que le sujet de l’intégration des enfants autistes dans l’enseignement ordinaire.
En Belgique, environ 80 000 personnes présentent un trouble du spectre de l’autisme. Le nombre de cas recensés ne fait qu’augmenter : 850 nouveaux cas seraient détectés par an. La prévalence de l’autisme, et plus généralement des troubles du spectre de l’autisme est d’une personne sur cent.1 Au vu du nombre de plus en plus important de personnes touchées par ce handicap, et également le manque de diagnostics et de services adaptés, il est important de se demander quels sont les besoins et la place des individus autistes au sein de notre société.
L’autisme, aussi appelé Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA), qualifie les personnes atteintes d’un trouble envahissant du développement humain, ce qui se traduit par une altération de l’interaction sociale, de la communication, une modification du répertoire des activités et des intérêts ainsi que le caractère répétitif de certains comportements dès la petite enfance. Les personnes autistes peuvent être atteintes de tous ces symptômes ou d’un seul à la fois ; chaque individu autiste est différent et singulier.
Les troubles envahissants du développement humain sont caractérisés, catégorisés et classés par le  Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux 2 ainsi que par la "Classification Internationale des Maladies" de l’Organisation Mondiale de la Santé. Les termes d’"autisme" et de "trouble envahissant du développement" sont remplacés peu à peu par l’expression "Trouble du Spectre de l’Autisme" afin de mieux prendre en compte les spécificités liées aux troubles du développement social et la grande différence entre les symptômes des individus.
L’autisme est un trouble du développement. Par conséquent, son évolution et ses manifestations sont différentes en fonction de l’âge de l’individu, de ses compétences, de son expérience mais aussi de son apprentissage. En effet, des études démontrent qu’une éducation mise en place au plus tôt et adaptée aux besoins de l’individu autiste, encourage le développement, l’accessibilité de différents environnements et pallie certaines difficultés rencontrées par ce dernier.3 Il est donc primordial de souligner l’importance de l’éducation et de l’apprentissage liés au développement cognitif, mais aussi du bien-être des personnes autistes et de leur famille. En effet, l’autisme ne se guérit pas mais peut s’améliorer au niveau des symptômes si la pathologie est prise en charge rapidement et conformément aux besoins de l’individu atteint.
Les individus autistes ne présentent pas forcement de retard mental ; en effet, environ 50% des autistes ont un développement intellectuel dans la norme. D’autres présentent même un haut potentiel intellectuel. Intégrer ces enfants dans un système scolaire adapté à leurs besoins se révèle donc décisif pour leur permettre un développement personnel optimal.
La collaboration harmonieuse entre les individus respectant leurs différences est un thème essentiel dans notre société. Ceci est d’autant plus crucial pour les enfants autistes et leur famille que le manque de certaines techniques de diagnostic nuit au développement personnel, social, communicationnel et scolaire des enfants touchés par un trouble du spectre de l’autisme. C’est dans ce cadre que l’Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité (INAMI) a reconnu la nécessité de mettre en place des centres de référence relatifs au diagnostic d’autisme afin d’établir un diagnostic professionnel permettant une prise en charge thérapeutique adaptée aux besoins des patients.4

Lire la suite de la publication


1 "Comprendre l’autisme", Autism Europe, [en ligne :], https://www.autismeurope.org/fr/a-propos-dautism-europe, consulté le 19 novembre 2019.
2 Convention de rééducation fonctionnelle pour le centre de référence des troubles du spectre autistique, Bruxelles : Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité, 2014, 3-19 p.
3 "Comprendre l’autisme", Autism Europe, op. cit.
4 Qualité de vie des jeunes enfants autistes et de leur famille, Bruxelles, Conseil Supérieur de la Santé, 2013, 13-67 p.


Dernières publications
L'intelligence collective de Axelle Durant


L'économie du patriarcat de Clara Van Der Steen

FIC-AOC - Que se cache-t-il derrière ces acronymes ? de Stéphanie Ghuysen

Le sexisme vous avez dit ? de Clara Van Der Steen

La ville de l'Aurore - au regard du mouvement des Villes en Transition de Denis Linckens


Le magasin participatif et coopératif - Ou comment endiguer le statut de mangeur passif de Karin Dubois

Pas de seconde chance - Les risques d'un système sans appel aux assises de Axel Winkel

Schild & Vrienden - Comprendre et faire face au succès de l'intolérance de Jérôme Vanstalle