Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » L’avenir de la presse écrite entre les mains d’Internet ?

L’avenir de la presse écrite entre les mains d’Internet ?

Analyse n°166 de Jean-François Vanwelde - décembre 2012 Médias et Actions citoyennes


Une étude américaine1 prédit la disparition des journaux au format papier sur le territoire Belge en 2026. Selon cette même étude, l’extinction des journaux aux états-Unis aura lieu bien plus tôt, en 2017.

Crédible ou pas cette étude ? Réponse dans quatre ans. Si peu de personnes croient en l’extinction totale de la presse écrite en Belgique, cette étude soulève de nombreuses questions à l’heure où la vente des journaux est en constant recul, chiffres à l’appui.

Entre 2000 et 2010, on constate une importante chute de la diffusion payante de tous les journaux francophones belges. Sans exception. Tous quotidiens confondus, une moyenne de 530.562 journaux étaient vendus par jour en 2000. En 2010, on arrive seulement à 417.573 exemplaires vendus chaque jour. C’est une chute de 122.989 exemplaires. Autrement dit, pour quatre journaux vendus en 2000, on n’en vend plus que trois aujourd’hui. La presse magazine subit un sort semblable. Seul Paris Match augmente significativement ses ventes de 24% dans un climat de morosité générale. (voir ANNEXES)

Dès lors quels constats peut-on faire ? D’où vient cette chute ? Est-ce Internet l’unique responsable ? La crise économique joue-t-elle un rôle dans cette chute ? Le contenu du journal répond-t-il encore aux attentes des lecteurs ? La réponse est complexe et ne dépend probablement pas d’un seul facteur.

L’analyse qui suit se base sur plusieurs conférences sur le journalisme, sur l’expérience de l’auteur dans le milieu de l’information et sur un entretien oral avec Jean-François Dumont qui a autorité dans le milieu puisqu’il est secrétaire général adjoint de l’Association des Journalistes Professionnels (AJP). Pour la partie « Formation des journalistes », Marc Sinnaeve, président de la section Presse et Informations de l’Ihecs2 a accepté de répondre à nos questions.

Lire la suite de la publication


1 Source : Future Exploration Network – www.futurexploration.net
2 Ihecs : Institut des Hautes Études des Communications Sociales.


Dernières publications

La ville de l'Aurore - au regard du mouvement des Villes en Transition de Denis Linckens


Le magasin participatif et coopératif - Ou comment endiguer le statut de mangeur passif de Karin Dubois

Pas de seconde chance - Les risques d'un système sans appel aux assises de Axel Winkel

Schild & Vrienden - Comprendre et faire face au succès de l'intolérance de Jérôme Vanstalle

Le pari de la fin de l'obligation de vote - Un mirage démocratique ? de Axel Winkel

La complexe articulation des temps sociaux - Concilier travail et famille, un enjeu structurel et politique inachevé ? de Léa Champagne