Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Le bien-être au travail

Le bien-être au travail

Aménager pour mieux le trouver

Analyse n°381 de Marine Keresztes - août 2019 Lieux de vie et Espace public


Le bureau, a priori, tout le monde connaît. Est-il réellement nécessaire d’en parler ?
Eh bien oui ! Saviez-vous que nous passons en moyenne 231 jours par an au travail ? Ce chiffre, multiplié par le nombre d’heures assis au bureau et la durée moyenne d’une carrière professionnelle, correspond à vingt-huit ans de notre vie. Vingt-huit ans passés uniquement sur notre lieu de travail ! Il est donc fondamental de pouvoir s’y plaire et que l’espace soit adapté aux tâches à effectuer. Il est impossible de dissocier l’activité professionnelle du lieu dans lequel elle se déroule.
Pourquoi dédier une analyse à l’étude des espaces de bureaux ? Simplement car le sujet s’inscrit au cœur de deux réflexions plus globales. Premièrement, il sera question d’offrir une autre perspective pour répondre à la question sui-vante : est-il possible au moyen de modifications organisationnelles d’adopter une politique efficace de bien-être au travail ? Ensuite, étant donné le temps passé en entreprise, le bureau peut être considéré comme un lieu de vie à part entière, véritable étape de notre quotidien. Il s’agit d’un espace au sein duquel nous passons le plus clair de nos journées, pourquoi dès lors ne pas tenter de le rendre agréable ? Le bureau peut-il devenir un acteur de notre qualité de vie au travail ?
Si l’on y regarde de plus près, il n’existe pas de définition unique du bureau. 1 La notion varie fortement en fonction des métiers, des tâches effectuées voire même de la manière de communiquer ou de traiter l’information. 2 Une chose est certaine, il s’agit d’un espace accueillant une grande diversité d’employés, ainsi que de tâches à accomplir dans un objectif commun d’entreprise.
Au fil du temps et des besoins, le bureau 3 a évolué vers de nouvelles configurations. Dans un contexte socio-professionnel parfois compliqué, une nouvelle question a fait son apparition : comment faire en sorte que tous les employés, quelle que soit leur profession, puissent se sentir bien au travail ?
Dans cette optique, nous aborderons la question de l’évolution des espaces professionnels ainsi que des nouvelles pratiques du bureau. Au travers d’une analyse critique, nous tenterons de déterminer si ces innovations sont réellement pertinentes et durables pour les entreprises de demain.

Lire la suite de la publication


1 Dans cette analyse, nous étudierons principalement les bureaux liés à une activité principalement administrative et sédentaire. Ces espaces appartiennent généralement au secteur tertiaire et quaternaire à l’inverse d’un poste de travail "manuel".
2 G.  N.  Fischer, J.  Vischer, L’évaluation des environnements de travail, s. l. : De Boeck Supérieur, 1998, p. 24.
3 À l’instar de l’entreprise. Pour plus de détails sur l’évolution des entreprises et les changements mis en place pour garantir le bien-être des employés, vous pouvez vous référer à une première analyse : https://www.cpcp.be/publications/bien-etre-travail.


Marine Keresztes est chercheuse au CPCP. Titulaire d’un master en architecture et urbanisme, spécialisée en anthropologie et sociologie urbaine, elle est sensible aux sujets intégrés au cœur des théma-tiques du logement et de l’éducation aux médias.

Dernières publications
La complexe articulation des temps sociaux - Concilier travail et famille, un enjeu structurel et politique inachevé ? de CPCP



Tourisme durable - Un tourisme aux multiples facettes de Solène Houzé


Tourisme durable - Ou la nécessité de repenser le tourisme dans le contexte actuel de Solène Houzé


Vers une reconnaissance des droits de la nature ? - Le projet de loi climat belge de Denis Linckens

L’agenda européen des migrations - Au croisement du régime d’asile et du contrôle des frontières extérieures de Mathilde Van Roost

Parcours du débutant, parcours du combattant - Jeunes profs en décrochage scolaire de Marine Goethals