Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Vers un "Bio" à deux vitesses ?

Vers un "Bio" à deux vitesses ?

Analyse n°108 de Michel Dejong - novembre 2010 Consommation durable


Depuis quelques années, l’alimentation biologique a le vent en poupe. Les magasins "Bio" se multiplient. Les rayons Bio des grandes surfaces s’allongent et offrent une variété de produits de plus en plus grande. Les filières courtes - achats à la ferme ou groupements d’achats (GAC et GAS, groupements d’achats communs ou solidaires) se développent également un peu partout.

Entre-temps, l’Union européenne a adopté une nouvelle législation relative au Bio. Des voix s’élèvent pour critiquer ces nouvelles règles, jugées trop laxistes et, pour certains, trop favorables à la grande distribution. Deux visions du Bio s’affrontent.

On peut donc se demander s’il y a désormais deux "Bio" : l’un, celui des origines, des pionniers, un Bio 100 % ; l’autre, le Bio de la grande distribution, le Bio "minimum légal" qui tolère quelques concessions règlementées. Bref, va-t-on vers un Bio à deux vitesses ?

Lire la suite de la publication


Biochimiste, licencié en sciences de la santé publique, Michel Dejong est animateur au sein du pôle Éducation permanente « Consomma-tion durable » du CPCP.

Dernières publications

Le magasin participatif et coopératif - Ou comment endiguer le statut de mangeur passif de Karin Dubois

Pas de seconde chance - Les risques d'un système sans appel aux assises de Axel Winkel

Schild & Vrienden - Comprendre et faire face au succès de l'intolérance de Jérôme Vanstalle

Le pari de la fin de l'obligation de vote - Un mirage démocratique ? de Axel Winkel

La complexe articulation des temps sociaux - Concilier travail et famille, un enjeu structurel et politique inachevé ? de Léa Champagne



Tourisme durable - Un tourisme aux multiples facettes de Solène Houzé