Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Collapsologie

Collapsologie

Les enjeux de la transition à travers l’analyse de l’effondrement de notre civilisation

Analyse n°363 de Solène Houzé - février 2019 Consommation durable


Ces dernières décennies, la planète semble avoir atteint ses limites pour la première fois depuis les débuts de l’humanité. Nos systèmes socio-économiques exercent une telle pression que de multiples crises apparaissent. La crise écologique concerne aussi bien le changement climatique que la perte accélérée de biodiversité, la contamination chimique des terres, des eaux et de l’air et l’épuisement général des ressources terrestres. La crise sociale, dont le mouvement des gilets jaunes, semble être le symptôme le plus récent, rend compte des inégalités sociales grandissantes.1 Les multiples crises financières à répétition donnent le signal d’alarme sur les limites de la croissance. S’ajoutent à cela les crises agricoles, énergétiques ou encore migratoires. Il semblerait que notre monde s’essouffle. C’est dans l’analyse de ces multiples crises qu’intervient la collapsologie. La collapsologie est un « exercice transdisciplinaire d’étude de l’effondrement de notre civilisation industrielle et ce qui pourrait lui succéder »2 où l’effondrement est défini comme « le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis à un coût raisonnable à une majorité de la population par des services encadrés par la loi » 3. L’effondrement, dont les multiples crises sont les symptômes visibles, est ainsi vu comme la fin de notre monde basé sur l’illusion de la croissance économique et le recours illimité à de l’énergie thermique bon marché comme moteurs de développement.

La collapsologie veut étudier de manière transdisciplinaire les interconnexions entre toutes ces crises pour mieux comprendre les interdépendances et les conséquences de l’effondrement (déjà en cours) de notre civilisation moderne. Cette analyse permet également de mettre en lumière les différents enjeux auxquels doit faire face la mise en place d’un nouveau système posteffondrement
et la transition vers celui-ci.

Lire la suite de la publication


1 M. Goar, « Les gilets jaunes, le symptôme d’une France fracturée », 28 novembre 2018, [en ligne :] https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/11/28/les-gilets-jaunes-lesymptome-d-une-france-fracturee_5389616_3224.html, consulté le 17 décembre 2018
2 R. d’Hoop, « Collapsologie : passer de la prise de conscience à la prise en compte de la réalité », 5 juin 2018, [en ligne :] https://www.oxfammagasinsdumonde.be/blog/2018/06/05/collapsologie-passer-de-la-prise-de-conscience-a-la-prise-encompte-de-la-realite/#.XAfobdtKjIU, consulté le 5 décembre 2018.
3 Ibid.


Solène Houzé est chercheuse au CPCP. Elle est titulaire d’un master en agroécologie.

Dernières publications
Faut-il se méfier des algorithmes ? de Hélène de Wasseige


Troubles DYS - Entre difficultés scolaires et véritables atouts de Marine Goethals

« Spitzenkandidaten » - Quand l’Europe en perd son latin de Jérôme Vanstalle

D’une pensée coloniale à une pensée du colonial ? - La question de la restitution des œuvres africaines issues de la colonisation de Aurélie Duvivier

Le PSC et les élections européennes du 10 juin 1979 - Analyse d'une campagne mouvementée de Thomas Smets

Eurosceptiques - Unis dans la diversité ? de Jérôme Vanstalle

Le changement climatique ? Oui - Le changement tout court ? Non de Alexia Thomas

Grève scolaire pour le climat - L’engagement des jeunes à l’épreuve de la démocratie de Axel Winkel

Modèle low-cost aérien - Le pilote automatique qui nous mène droit dans le mur de Solène Houzé