Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Dexia

Dexia

Déjà dix ans dans les limbes

Analyse n°345 de Jérôme Vanstalle - octobre 2018 Citoyenneté et Participation


Il y a dix ans, en pleine crise financière mondiale, le groupe Dexia bénéficiait d’une aide de plus de six milliards d’euros. Démantelé à l’automne 2011, il n’en subsiste aujourd’hui qu’une "bad bank", Dexia SA, chargée d’actifs dits "toxiques", et le "bancassureur" Belfius.

Né en 1996 de l’union du Crédit Communal de Belgique et du Crédit local de France, le groupe Dexia connaîtra une expansion rapide au-delà du continent européen. Devenu leader mondial du financement des collectivités locales dès 2001, l’insolent succès de Dexia cachera longtemps un vice qui causera sa ruine : le financement (excessif) par emprunt. Ne pouvant elle-même financer les prêts qu’elle octroyait, Dexia empruntait à faible taux pour ensuite prêter à taux plus élevé sur le long terme. En 2008, face à une hausse des taux d’intérêts, la banque menace de se retrouver en défaut de liquidités, devant être renflouée d’urgence pour pouvoir conserver un accès au marché des capitaux dont elle dépend très étroitement. S’ensuivront trois années de semblant de redressement, avant que la crise des dettes souveraines ne porte un coup fatal à ce qui fut l’un des fleurons de la finance européenne.

Cette analyse propose d’abord une rétrospective sur l’histoire de Dexia, des prémices de sa fondation à son démantèlement. Le coût total des sauvetages de Dexia est ensuite analysé, tandis que deux dernières sections portent sur le rôle du politique dans la « saga Dexia » et sur les enseignements à tirer de celle-ci.

Lire la suite de la publication


Jérôme Vanstalle est titulaire d’un master en sciences politiques et chercheur au CPCP.

Dernières publications
5G - Entre polar 2.0 et inquiétude sanitaire de Axel Winkel

Le cyberharcèlement de Marine Streel

Commencer de zéro... en politique - ou comment l'incinération du plastique à usage unique a mis le feu aux poudres de Adeline de Wilde

Jeux d'argent en ligne - Faiblesses des politiques publiques face aux dérives du secteur de Marine Keresztes

Faut-il se méfier des algorithmes ? de Hélène de Wasseige


Troubles DYS - Entre difficultés scolaires et véritables atouts de Marine Goethals

« Spitzenkandidaten » - Quand l’Europe en perd son latin de Jérôme Vanstalle

D’une pensée coloniale à une pensée du colonial ? - La question de la restitution des œuvres africaines issues de la colonisation de Aurélie Duvivier

Le PSC et les élections européennes du 10 juin 1979 - Analyse d'une campagne mouvementée de Thomas Smets