Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Droit et punition à l'école

Droit et punition à l'école

Analyse n°375 de Axel Winkel - mai 2019 Famille, Culture et Éducation


Dans les prémices du Pacte pour un enseignement d’excellence, l’idée d’interdire les punitions collectives était apparue. Pour le délégué général aux droits de l’enfant, le principe de la punition collective est d’autant plus injuste que cette dernière s’accompagne souvent d’un appel à la délation. Chez nos voisins français, la punition collective a été interdite en 1999 après de longs débats. Cette problématique questionne l’application du droit dans la vie quotidienne des écoles. Plus précisément, les élèves à l’école sont-ils sujets de droit ? En quoi, la non-application d’un certain nombre de principes fondamentaux du droit peut-elle être contre-productive et source de violences ?
À l’inverse, en quoi l’application du droit peut-elle prévenir l’apparition de cette même violence à l’école ? Comment instituer la « loi » plutôt que l’imposer ? Quel rapport avec la démocratisation de l’école ?

Lire la suite de la publication


Politologue de formation, Axel Winkel est enseignant et chercheur au CPCP.

Dernières publications

Les nouvelles technologies - Monde et école de demain ? de Axelle Durant

Les nouvelles plateformes de l'économie collaborative - Quelle place pour les livreurs ? de Clara Van Der Steen


Le pacte PSC-PRL (1986-1988) - Récit d'une alliance avortée de Thomas Smets

Justice sociale, justice environnementale - La convergence des luttes dans la pratique de l’éducation permanente de Solène Houzé

Quand notre alimentation perturbe l'apprentissage des enfants - Le sinistre pouvoir de la malbouffe de Karin Dubois

AOC - Créer l'alchimie entre un lieu et des humains de Véronique Sevrin


Au delà du parcours d’intégration wallon - Regards sur l’intégration au travers de l’ASBL Interra de Stéphanie Ghuysen