Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » L'eau en bouteille

L'eau en bouteille

Consommer à en perdre la raison

Analyse n°439 de Boris Fronteddu - septembre 2021 Consommation durable


En termes de qualité, la Belgique dispose de l’une des meilleures eaux du robinet au monde. Pourtant, au sein de l’Union européenne (UE) notre pays fait partie de ceux où l’on en boit le moins. Et pour cause, les Belges figurent parmi les plus grands consommateurs d’eau en bouteille d’Europe. S’il s’agit des deux faces d’une même pièce, cette analyse se concentre sur le secteur de l’eau en bouteille et entend fournir quelques clés de lecture pour comprendre quelles sont les raisons du succès commercial de ce produit et quels sont les enjeux environnementaux et sociaux qui lui sont liés 1.
Pour ce faire, nous passerons, tout d’abord, très brièvement en revue l’histoire du rapport de l’humanité à l’eau potable. La deuxième partie visera à comparer les bénéfices de l’eau en bouteille et de l’eau du robinet en termes de prix, de goût et de qualité. Ensuite, dans la troisième partie, nous tenterons de comprendre par quel processus, une ressource vitale telle que l’eau a progressivement été soumise aux lois du marché jusqu’à être déclinée sous sa forme de marchandisation la plus poussée, à savoir l’eau en bouteille. À la lumière des éléments analysés dans les précédentes sections, nous dresserons un constat sans équivoque : acheter de l’eau en bouteille ne relève pas d’un processus rationnel de consommation. Afin d’appréhender les véritables raisons du succès commercial de l’eau en bouteille, nous nous intéresserons dans la quatrième partie au marketing et aux campagnes publicitaires développées par l’industrie du secteur. Dans ce cadre, nous tenterons de mettre en perspective les arguments publicitaires des marques d’eau en bouteille avec les véritables impacts de leurs activités industrielles, notamment, sur l’environnement et dans les pays du Sud. La cinquième partie, pour sa part, détaillera trois propositions politiques afin d’assurer, à tous les citoyens belges, un accès suffisant à une eau potable de qualité. Enfin la dernière partie propose des conclusions prospectives et invite à la réflexion sur la place de l’eau dans notre société au regard du changement climatique et des risques accrus de stress hydriques dans les décennies à venir.

Lire la suite de la publication


1 Pour une analyse détaillée des enjeux liés à l’eau du robinet, son accessibilité financière et son impact environnemental en Belgique, voir entre autres : Durabilité et pauvreté. Contribution à l’action et au débat politiques, Bruxelles : Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale, rapport bisannuel 2018-2019, pp. 34-42 et COENE J. et MEYER S., Baromètres de la précarité hydrique et énergétique, Bruxelles : Fondation Roi Baudouin, 2020, 58 p.


Dernières publications
OGM "nouvelle génération" - Modèle "ancienne génération" ? de Boris Fronteddu

Le cours d'histoire comme outil à la citoyenneté critique ? - Le cas du passé colonial belge de Emma Raucent

Comprendre la prostitution et ses enjeux - Entre regards féministes et idées reçues de Roxane Lejeune

Travailleurs essentiels - Quand les migrants font le job ! de Axel Winkel

Synergies entre commerce équitable et commerce local à Bruxelles - Travail d’intelligence collective à travers un évènement participatif de Clara Van Der Steen

L'eau en bouteille - Consommer à en perdre la raison de Boris Fronteddu



La géopolitique des vaccins - Attention, chasse gardée ! de Emma Raucent