Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » L'économie du patriarcat

L'économie du patriarcat

Analyse n°400 de Clara Van Der Steen - février 2020 Famille, Culture et Éducation


Parmi les différents champs qui constituent la société, la sphère économique est une composante structurelle fondamentale qui donne à voir les rapports de pouvoir en son sein. Le poids de son histoire influence encore grandement les inégalités dans les rapports hommes-femmes. S’il est vrai que de nombreuses avancées dans le domaine professionnel et sur le marché du travail ont permis une plus grande liberté économique aux femmes, ces dernières constituent encore la partie de la population mondiale la plus précarisée en 2020 1. Comment expliquer ces inégalités économiques et salariales dans le contexte néolibéral aujourd’hui ? L’avènement du système capitaliste en Europe, majoritairement en place dans nos sociétés contemporaines, a-t-il permis une avancée pour les femmes ou a-t-il été plutôt un outil d’assujettissement supplémentaire dans une optique de domination et d’exploitation des êtres humains ?
Le lien existant entre capitalisme et patriarcat a fait l’objet de nombreuses recherches de la part des féministes matérialistes depuis la seconde moitié du 20e siècle. Les différents travaux sont assez révélateurs sur la jonction existante entre ces deux systèmes et ont permis de repenser la domination patriarcale avec une approche marxiste. Malgré les critiques persistantes à l’égard de ce courant de pensée, celui-ci n’en reste pas moins pionnier dans la manière de repenser les inégalités de genre dans la sphère économique en Occident. De fait, les enjeux contemporains et les conséquences directes de l’imbrication de ces systèmes dans un contexte de mondialisation néolibérale occidentale peuvent être discutés grâce aux travaux réalisés par certains chercheurs plus contemporains.
Dans cet article, après un retour sur la littérature existante par le biais de travaux des féministes matérialistes, un rappel historique sera effectué sur des notions essentielles telles que le travail de reproduction/production et le travail gratuit des femmes. Par la suite, les inégalités économiques subies par les femmes dans les sociétés contemporaines occidentales 2 seront expliquées avant que ne soient envisagées les nouvelles formes d’exploitation 3 mises en place par le capitalisme. Il sera constaté que l’avènement d’une nouvelle main-d’œuvre permet le maintien d’un système économique, et ce, à travers l’articulation des différents rapports de pouvoir.

Lire la suite de la publication


1 C. COFFEY, e. a., Celles qui comptent. Reconnaitre la contribution considérable des femmes à l’économie pour combattre les inégalités, Oxford : Oxfam International, 2020, 70 p.
2 Cet article se concentre avant tout sur les sociétés dites "occidentales" en raison que les sources historiques utilisées pour sa rédaction documentent un contexte très précis : celui de l’Europe du 19e siècle. Cependant, nous tenons à signaler que les impacts de la colonisation et de la mondialisation, ressentis sur la totalité du globe, sont indispensables pour traiter de la question du genre et de l’économie contemporaine.
3 Nous entendons par le terme "exploitation" la signification donnée par Paola Tabet, c’est-à-dire "priver l’agent reproducteur des conditions de travail (le choix du partenaire, du temps de travail et du rythme) ; imposer le type de produit, exproprier de son produit et sur le plan symbolique de sa capacité et de son travail reproductif » : P. TABET, La construction sociale de l’inégalité des sexes. Des outils et des corps, Paris : L’Harmattan, 1998, 206 p.


Clara Van Der Steen est titulaire d’un master en Archéologie et Histoire de l’art (ULB) ainsi que d’un Master en spécialisation en étude de Genre (UCL). Elle travaille en recherche et plaidoyer au sein du CPCP.

Dernières publications

Au delà du parcours d’intégration wallon - Regards sur l’intégration au travers de l’ASBL Interra de Stéphanie Ghuysen

Le PSC et les élections législatives du 1er juin 1958 - Partie 1 - Le Parti Social-Chrétien se met en ordre de bataille – Mise en lumière des principales initiatives de la commission de propagande du PSC en 1957 de Thomas Smets

Fakeland - Un nouvel et obscur continent de Philippe Courteille

Valoriser la nature par les services écosystémiques - La protection de l'environnement mise à prix de Solène Houzé


MENA - Les fantômes du système migratoire de Axel Winkel

Bruxelles et Europe - Et si l'Europe bruxellait ? de Jean-Louis Hanff

Netflix - Le numérique sous l'influence du capitalisme de Clara Van Der Steen