Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Le G20 représente une rupture fondamentale dans le rôle et la place de la Belgique sur la scène internationale

Le G20 représente une rupture fondamentale dans le rôle et la place de la Belgique sur la scène internationale

Analyse n°59 de CPCP - juillet 2009 Citoyenneté et Participation


Cette analyse a pour objet de montrer que la place diplomatique de la Belgique et son poids politique sur la scène internationale diminuent en fonction des changements de rapport de force économiques et démographiques mais aussi en raison des dissensions internes, des forces centrifuges en Belgique et de la faiblesse de la représentation extérieure qui en résulte. L’absence de la Belgique comme membre du G20, cette nouvelle instance de régulation économique et financière, en est un indice important.

Le G20 s’est réuni pour la troisième fois en un an le 25 septembre 2009 à Pittsburg. Cette instance qui réunit les puissances économiques les plus importantes, représente une rupture fondamentale dans le rôle et la place de la Belgique sur la scène internationale. Elle marque la fin d’une époque diplomatique où la Belgique était une "petite puissance" influente, membre fondateur des grandes instances de décision internationales.

Lire la suite de la publication


Dernières publications
Le sexisme vous avez dit ? de Clara Van Der Steen

La ville de l'Aurore - au regard du mouvement des Villes en Transition de Denis Linckens


Le magasin participatif et coopératif - Ou comment endiguer le statut de mangeur passif de Karin Dubois

Pas de seconde chance - Les risques d'un système sans appel aux assises de Axel Winkel

Schild & Vrienden - Comprendre et faire face au succès de l'intolérance de Jérôme Vanstalle

Le pari de la fin de l'obligation de vote - Un mirage démocratique ? de Axel Winkel

La complexe articulation des temps sociaux - Concilier travail et famille, un enjeu structurel et politique inachevé ? de Léa Champagne