Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Habitat permanent

Habitat permanent

Précarité ou choix de vie ?

Analyse n°182 de Krystel Guttadauria - juillet 2013 Lieux de vie et Espace public


Depuis les années 70, suite aux crises successives – financières, économiques et sociales –, de plus en plus d’individus ont élu domicile dans ce que l’on nomme "l’habitat permanent".

L’habitat permanent désigne "l’ensemble des équipements à vocation touristique qui sont utilisés par leurs occupants comme résidence principale 1". Les équipements à vocation touristique recouvrent diverses réalités : logements dans des parcs résidentiels, campings, domaines, villages de vacances, baraquements, etc 2 .

Face au manque criant de logements décents et abordables, de nombreuses personnes se sont tournées vers des logements beaucoup plus accessibles notamment dans des zones dites "de loisirs".

Il est vrai que voir des personnes dans des campings ou des parcs résidentiels peut laisser à penser qu’il s’agit de touristes ou encore de gens du voyage. Les premières impressions ne sont, pourtant, pas forcément les bonnes.

Fin des années 90, on dénombrait 8 514 personnes 3 domiciliées dans un équipement à vocation touristique en Région Wallonne.

Aujourd’hui, au-delà des problèmes de premier ordre, qu’ils soient soci(ét) aux (sans-abrisme…) ou socio-économiques (charge énergétique …), cette situation, moins connue des débats publics mais tout aussi prégnante, fait état de 10 000 à 12 000 personnes pour toute la Wallonie.

À travers cette analyse, nous tenterons de mettre en lumière les raisons de ce choix d’habitat avec un échantillon de ses avantages et de ses inconvénients. Vivre de façon permanente dans des zones dont l’activité première est le tourisme pose question. De quel public s’agit-il ? Les personnes concernées ont, en effet, des profils très hétéroclites. De plus, les circonstances de ce choix d’habitat fluctuent en fonction des réalités de vie de ses usagers. Dès lors, quel moyen d’action a été mis en place au niveau politique ? Nous nous attarderons sur l’origine et l’évolution du Plan HP 4, toujours d’actualité dans de nombreuses communes wallonnes. Enfin, nous conclurons cette analyse par l’image perçue hors des zones de loisirs en passant par un bref aperçu de la problématique dans les deux autres régions du pays.

Lire la suite de la publication


1 Delvaux (V.), « Un habitat permanent : un logement pour toujours ? », Périodique trimestriel du CIEP/MOC, L’Esperluette, n°68, avril – mai – juin 2011, p.4.
2 Ibid.
3 SERVICE PUBLIC DE WALLONIE, « Le Plan HP actualisé » , Guide pratique, Cohésion sociale, 2012, p. 7.
4 « Plan d’Action pluriannuel relatif à l’habitat permanent dans les équipements touristiques » adopté par le Gouvernement wallon fin 2002.


Dernières publications
Jeux d'argent en ligne - Faiblesses des politiques publiques face aux dérives du secteur de Marine Keresztes

Faut-il se méfier des algorithmes ? de Hélène de Wasseige


Troubles DYS - Entre difficultés scolaires et véritables atouts de Marine Goethals

« Spitzenkandidaten » - Quand l’Europe en perd son latin de Jérôme Vanstalle

D’une pensée coloniale à une pensée du colonial ? - La question de la restitution des œuvres africaines issues de la colonisation de Aurélie Duvivier

Le PSC et les élections européennes du 10 juin 1979 - Analyse d'une campagne mouvementée de Thomas Smets

Eurosceptiques - Unis dans la diversité ? de Jérôme Vanstalle

Le changement climatique ? Oui - Le changement tout court ? Non de Alexia Thomas

Grève scolaire pour le climat - L’engagement des jeunes à l’épreuve de la démocratie de Axel Winkel