Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Intégration citoyenne via le numérique

Intégration citoyenne via le numérique

Une chimère ?

Analyse n°420 de Stéphanie Ghuysen - novembre 2020 Citoyenneté et Participation


13 mars 2020. Le gouvernement annonce le début du confinement en Belgique. Un virus, le COVID-19, constitue une menace pour la santé d’une partie importante de la population. Dans ce contexte où les barrières physiques sont désormais rigoureusement érigées, certaines activités doivent faire preuve de résilience, potentiellement être réinventées. Tel pourrait être le sort des formations citoyennes dans le cadre du parcours d’intégration wallon. Il s’agit de s’adapter à une situation extraordinaire qui pourrait se répéter si l’on en croit le monde scientifique 1 .
Au-delà de l’adaptation nécessaire à une crise sanitaire majeure, force est de constater que notre société évolue dans un univers numérique toujours plus prégnant qui ne cesse de se développer, que l’on y soit réfractaire ou non. Renforcer les compétences des participants dans ce domaine constitue dès lors un enjeu actuel qui fait sens. Par ailleurs, sur le plan de formation, l’outil numérique pourrait venir diversifier et enrichir les techniques de formation et compléter les visites citoyennes et séances traditionnelles en présentiel. Dans cette publication, nous avons donc souhaité évaluer la pertinence de proposer des formations à distance au sein des formations d’intégration citoyennes (FIC). Pour ce faire, nous commencerons par définir ce que recouvre le terme de formation ouverte à distance. Nous rappellerons ensuite le cadre des formations citoyennes ainsi que les objectifs qu’elles poursuivent et que nous traduirons sous forme de compétences. Notre volonté est de déterminer si ces compétences peuvent être atteintes via la formation ouverte à distance. Enfin, nous terminerons par une conclusion.

Lire la suite de la publication


1 L. Beaudonnet, « Le coronavirus pourrait être une partie de plaisir à côté des maladies futures », 20minutes, 27 février 2020, [en ligne :] https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2727923-20200227-coronavirus-pourrait-etre-partie-plaisir-cote-maladies-futures, consulté le 29 avril 2020.


Stéphanie Ghuysen est animatrice au sein du Pôle Formations du CPCP. Elle est titulaire d’un master en sciences de la population et du développement, orientation coopération Nord-Sud.

Dernières publications
Agir sur les violences institutionnelles à l’école - La pédagogie Freinet avec ou sans modération ? de Maïa Kaïss

Politiques environnementales et climatiques en quête de cohérence - Pour un nouveau paradigme politique de Boris Fronteddu

Réchauffement climatique : origines, développement, actualité et quelques perspectives - Petite initiation citoyenne à cet enjeu crucial contemporain de Thierry Dethier

Sugar baby - Réalité bien moins sweet de Axelle Durant

Entre éco-consommation et carpe diem - Comment les Belges vivent l'urgence climatique de Louise Vanhèse

Le PSC et la Conférence de Rio - Réflexions internes du Parti Social Chrétien à l'approche du Sommet de Thomas Smets

Pour une autre téléphonie - Le modèle coopératif de Anna Constantinidis

Le travail sous l'ère du capitalisme de plateforme - Le salariat en miettes ? de Emma Raucent

La grossophobie, une discrimination peu (re)connue - Douze lettres au Scrabble ne suffisent pas à gagner la partie de Maïa Kaïss

Entre violences institutionnelles et de genre - Regards sur les violences gynécologiques et obstétricales de Roxane Lejeune