Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Jeux d’argent en ligne

Jeux d’argent en ligne

« Pile », il gagne. « Face », je perds

Analyse n°353 de Marine Keresztes - décembre 2018 Consommation durable


Cette première analyse aborde le sujet des jeux d’argent principalement en ligne. Au travers de différentes parties, elle retracera l’histoire des jeux d’argent, leur libéralisation via l’avènement du web, les principales catégories de jeu ainsi que les possibles dérives qu’elles impliquent. Au moyen d’un regard critique, nous tenterons de déterminer ce qui a contribué à créer une société basée sur le "jeu à enjeu" ainsi que d’en déceler les principaux pièges et risques dans le but d’informer au maximum les citoyens et joueurs potentiels.
Ce volet est lié à trois autres analyses qui aborderont les thèmes de l’addiction, le marketing façonné par l’industrie du jeu, la publicité des opérateurs de jeux d’argent, le rôle et contrôle des pouvoirs publics ainsi que la triche et la fraude inhérente au milieu.

Lire la suite de la publication


Marine Keresztes est chercheuse au CPCP. Titulaire d’un master en architecture et urbanisme, spécialisée en anthropologie et sociologie urbaine, elle est sensible aux sujets intégrés au cœur des théma-tiques du logement et de l’éducation aux médias.

Dernières publications

Les nouvelles technologies - Monde et école de demain ? de Axelle Durant

Les nouvelles plateformes de l'économie collaborative - Quelle place pour les livreurs ? de Clara Van Der Steen


Le pacte PSC-PRL (1986-1988) - Récit d'une alliance avortée de Thomas Smets

Justice sociale, justice environnementale - La convergence des luttes dans la pratique de l’éducation permanente de Solène Houzé

Quand notre alimentation perturbe l'apprentissage des enfants - Le sinistre pouvoir de la malbouffe de Karin Dubois

AOC - Créer l'alchimie entre un lieu et des humains de Véronique Sevrin


Au delà du parcours d’intégration wallon - Regards sur l’intégration au travers de l’ASBL Interra de Stéphanie Ghuysen