Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Du pacte de stabilité pour l'Europe du sud au conseil de coopération régional

Du pacte de stabilité pour l'Europe du sud au conseil de coopération régional

Les Balkans occidentaux sur la route de l'Europe

Analyse n°75 de Michaël Franssen - novembre 2009 Citoyenneté et Participation


Sous l’impulsion de l’Allemagne et de la France, l’Union européenne 1, les pays du G8 et les institutions internationales concernées (ONU, FMI, OSCE, BM …) ont créé le "Pacte de Stabilité pour l’Europe du Sud-Est 2" en juin 1999 à Cologne. Adopté officiellement à Sarajevo en juillet de la même année, il institutionnalisait l’avenir européen des Balkans occidentaux tout en refermant la porte de la période noire des années 90 et de ses guerres destructrices qui ont ravagé la région.

Regroupant originellement un groupe de pays non membres de l’Union européenne : l’Albanie, la Bulgarie, l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine, la Roumanie, la Serbie, le Monténégro, la Moldavie, la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, ce Pacte de Stabilité avait pour but d’assurer la paix, la démocratie, le respect des droits de l’homme et la prospérité économique afin d’atteindre une stabilité dans toute la région et d’accompagner le processus de rapprochement vers l’Union européenne.

Dix ans après la naissance de cette institution, comment a-t-elle évolué ? Les objectifs prescrits par l’Union européenne ont-ils été atteints ? Les Balkans occidentaux sont-ils vraiment en route vers l’Europe ?

Lire la suite de la publication


1 15 États membres à l’époque
2 Appelé ici « Pacte de Stabilité »


Dernières publications

La ville de l'Aurore - au regard du mouvement des Villes en Transition de Denis Linckens


Le magasin participatif et coopératif - Ou comment endiguer le statut de mangeur passif de Karin Dubois

Pas de seconde chance - Les risques d'un système sans appel aux assises de Axel Winkel

Schild & Vrienden - Comprendre et faire face au succès de l'intolérance de Jérôme Vanstalle

Le pari de la fin de l'obligation de vote - Un mirage démocratique ? de Axel Winkel

La complexe articulation des temps sociaux - Concilier travail et famille, un enjeu structurel et politique inachevé ? de Léa Champagne