Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Vers une politique commune de la défense

Vers une politique commune de la défense

Analyse n°65 de CPCP - septembre 2009 Citoyenneté et Participation


À la sortie de la deuxième guerre mondiale, l’objectif des pays européens était d’éviter à jamais une nouvelle guerre. C’est d’ailleurs cette motivation qui les a unis dans un long processus de communautarisation toujours en cours. Le premier objectif reste atteint, puisque l’Union européenne garantit depuis plus de 50 ans la paix sur le continent.

Le marché commun, la libre circulation des biens, des personnes, des capitaux, la monnaie unique tendent vers une unification des liens de plus en plus étroite et rendent improbable un conflit militaire entre États membres.

Cependant, cette "communauté d’intérêts" ne les empêche pas d’avoir des points de vue et des politiques très divergents, notamment en matière de défense. En effet, malgré deux tentatives dans l’histoire, la Communauté européenne n’est pas arrivée à se mettre d’accord sur une politique commune de défense : le premier projet est lancé en 1950 dans le contexte de la guerre de Corée. La demande venait des États-Unis dans le but de constituer une armée face à la menace soviétique. La Communauté Européenne de Défense (CED) aurait été soumis à l’OTAN pour l’utilisation de ses troupes et pour l’élaboration de ses stratégies. Inquiète de perdre sa souveraineté et de voir le réarmement de l’Allemagne, la France refuse de ratifier ce projet. Fin 1961, la France propose, à son tour, une politique de défense, le Plan Fouchet. Cette fois, le projet de De Gaulle heurte les pays du Benelux qui restent forts atlantistes 1. Dans ce contexte de Guerre froide, les États-Unis rejettent toute indépendance militaire européenne en dehors de l’OTAN.

Lire la suite de la publication


1 Fabien Terpan, « La politique de sécurité et de défense : l’UE peut-elle gérer les crises ? », Presses de l’Université de Toulouse, 2004.


Dernières publications
La grossophobie, une discrimination peu (re)connue - Douze lettres au Scrabble ne suffisent pas à gagner la partie de Maïa Kaïss

Entre violences institutionnelles et de genre - Regards sur les violences gynécologiques et obstétricales de Roxane Lejeune

Maltraitance dans les établissements pour personnes âgées - Peut-on parler de violences institutionnelles ? de Clara Van Der Steen

L’emprise des énergies fossiles en Belgique - Pourquoi la transition énergétique n’a pas lieu ? de Boris Fronteddu


Migration et habitudes alimentaires - Quand la consommation de produits locaux rencontre la multiculturalité belge de Louise Vanhèse

Les "thérapies de conversion" en Belgique - Récits d'un phénomène méconnu de Axel Winkel

Walkshop - Stimuler la créativité par la rencontre interdisciplinaire et la marche de Thierry Dethier

Quel statut social pour les travailleurs de plateforme ? - Les (potentielles) avancées en droit social européen et belge de Emma Raucent

Intersectionnalité | Partie 2 - Sa traduction juridique dans l'Union européenne et en Belgique de Emma Raucent