Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » La révolution de la communication

La révolution de la communication

Analyse n°17 de CPCP - septembre 2008 Médias et Actions citoyennes


Radio, télévision, ordinateur, téléphone portable… Les technologies nouvelles offrent, à la société et à ses citoyens la possibilité de communiquer sur tout et partout. A tous les citoyens ? Le premier écueil de l’avènement d’Internet est certainement celui de la fracture numérique, qui empêche une majeure partie de l’humanité de disposer des moyens de communication modernes. Or, le théoricien de la communication, Marshall McLuhan ne disait-t-il pas que "le média est le message" ( The medium is the message) ? S’il est exact que le canal de transmission d’une information importe plus encore que le contenu lui-même, l’on devine l’enjeu crucial que revêt l’accès aux nouveaux médias. L’espace public est fragmenté par les bruits du monde qui nous parviennent. Dans chaque foyer, les informations reçues peuvent produire des modifications dans la nature des relations entre les individus et entre ceux-ci et l’environnement.
Depuis que l’Homme existe, il cherche à communiquer, à transmettre à ses descendants les connaissances accumulées au cours de son existence. L’offre d’informations s’est amplement amplifiée ces dernières décennies. De la télévision numérique et interactive à la radio en podcast, en passant par les "news" actualisées en permanence sur Internet, les nouvelles technologies placent le citoyen moderne au cœur de l’information et révolutionnent l’accès aux savoirs.
Les hommes interagissent-ils mieux pour autant ? Le cybermonde foisonne d’idées, de réflexions, lance les tendances et enrichit incontestablement notre société. La facilité de communiquer a, par exemple, permis de créer un nouvel environnement professionnel : le télétravail. Le travail à distance est en expansion et gagne l’intérêt de la population et des sphères économique, sociale et politique. Comme toute activité nouvelle, il convient de prévoir son encadrement et d’en régler les modalités dans la perspective d’un développement maîtrisé et concerté.
Cependant, l’ère du connecting people n’offre pas que des avantages. L’ordinateur a notamment donné naissance à une nouvelle assuétude : la cyberdépendance. Cette "toxicomanie moderne" touche de plus en plus de personnes, dont des jeunes. Les adolescents, en recherche de repères, d’une vie sociale détachée des parents et en pleine construction de la personnalité, deviennent parfois accros aux sites de socialisation, aux messageries électroniques ou encore aux jeux en réseau, particulièrement addictifs.
La Toile est une nébuleuse en constant développement. Elle pose questions tant sur le plan technique que d’un point de vue sociétal. Penser les nouveaux médias suppose de les réguler et de les replacer dans une théorie générale de la communication. Si les progrès techniques sont prodigieux, voire déroutants, il ne faut pas pour autant les confondre avec la communication humaine. Car loin des machines et de leurs prouesses, les hommes continuent de se parler.

Lire la suite de la publication


Dernières publications
Le sexisme vous avez dit ? de Clara Van Der Steen

La ville de l'Aurore - au regard du mouvement des Villes en Transition de Denis Linckens


Le magasin participatif et coopératif - Ou comment endiguer le statut de mangeur passif de Karin Dubois

Pas de seconde chance - Les risques d'un système sans appel aux assises de Axel Winkel

Schild & Vrienden - Comprendre et faire face au succès de l'intolérance de Jérôme Vanstalle

Le pari de la fin de l'obligation de vote - Un mirage démocratique ? de Axel Winkel

La complexe articulation des temps sociaux - Concilier travail et famille, un enjeu structurel et politique inachevé ? de Léa Champagne