Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Savons antibactériens

Savons antibactériens

Vers un monde complètement aseptisé ?

Analyse n°254 de Michel Dejong - décembre 2015 Consommation durable


Tremblez faibles consommateurs, vous l’ignorez sans doute, mais vous êtes en danger de mort ! En effet, à en croire certains spots publicitaires, nous sommes envahis par une horde d’agresseurs aussi féroces qu’invisibles : les bactéries et autres "microbes"1 qui nous guettent et nous menacent à chaque instant ! Mais rassurez-vous, l’industrie des détergents et produits d’entretien veille sur vous et a inventé une batterie de solutions qui vous sauvent la vie ! Une marque très connue a même "poussé le bouchon" jusqu’à inventer un distributeur automatique de savon antibactérien "sans les mains", brandissant comme argument de vente le danger que représentait le fait d’appuyer avec une main trop contaminée sur un distributeur classique.2 Que de technologies déployées pour ce simple geste du lavage des mains !

Cette introduction est caricaturale, certes, mais pas plus que la plupart des contenus publicitaires qui vantent ces produits. Savon pour les mains, nettoyants multi-usages, détergents pour les vitres, gels pour WC, lingettes imbibées, désodorisants… Tous ces produits, et bien d’autres, existent aujourd’hui en version "antibactérienne" et occupent une place significative dans les rayons des supermarchés.

Cette publication vous propose une réflexion sur cette pléthore de produits mis en vente pour se prémunir, selon leurs fabricants, des dangers des micro-organismes présents dans notre environnement quotidien. Sont-ils nécessaires et utiles ? Et si oui, sont-ils efficaces et sans risques ? Le cas échéant, quelles alternatives peut-on leur opposer ?

Lire la suite de la publication


1 Derrière cette dénomination désuète, se cache une série de micro-organismes, parmi lesquels on trouve bien entendu les bactéries mais aussi les virus, les champignons microscopiques, voire les plantes microscopiques comme des algues ou des spores par exemple.
2 Ce produit a tout de même remporté le titre peu enviable d’objet inutile du mois décerné par écoconso en mars 2011. « L’objet inutile du mois : le distributeur de lotion antiseptique avec caméra de surveillance », Ecoconso.be, 28 mars 2011, http://www.ecoconso.be/fr/L-objet-inutile-du-mois-le,603, consulté le 10 décembre 2015.


Biochimiste, licencié en sciences de la santé publique, Michel Dejong est animateur au sein du pôle Éducation permanente « Consomma-tion durable » du CPCP.

Dernières publications
Tourisme durable - Un tourisme aux multiples facettes de Solène Houzé


Tourisme durable - Ou la nécessité de repenser le tourisme dans le contexte actuel de Solène Houzé


Vers une reconnaissance des droits de la nature ? - Le projet de loi climat belge de Denis Linckens

L’agenda européen des migrations - Au croisement du régime d’asile et du contrôle des frontières extérieures de Mathilde Van Roost

Parcours du débutant, parcours du combattant - Jeunes profs en décrochage scolaire de Marine Goethals

Intervenir face au cyberharcèlement - Vers un regard croisé des parents et des professionnels de l’éducation de Marine Streel

Le bien-être au travail - Aménager pour mieux le trouver de Marine Keresztes

Le bien-être au travail - Ré-engager les salariés ? de Marine Keresztes