Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Un tax shift dans un mouchoir de poche

Un tax shift dans un mouchoir de poche

Analyse n°233 de Naomi Berger - juillet 2015 Citoyenneté et Participation


Les impôts reviennent souvent au centre des discussions autant dans les sphères politiques qu’au café du coin. La technicité du sujet occupe les premières tandis que le symbolisme attaché à l’impôt échauffe les esprits des seconds. Normal, nous sommes tous concernés. Dernièrement, un tax shift, ou "glissement de la fiscalité", serait au programme de nos responsables politiques. Priorité à l’agenda : réformer la fiscalité sur le travail. En effet, à gauche comme à droite, on s’accorde pour la trouver trop lourde. Cette charge freinerait l’activité économique, pèserait sur notre compétitivité internationale et dissuaderait les entreprises d’embaucher. Il y a donc matière à revoir.

Les effets d’annonces sont légions ce qui entrave la lecture des enjeux sous-jacents Si on veut réduire la fiscalité sur le travail, de nouvelles pistes de financement, équitables et efficaces, devront être trouvées. Parmi celles-ci, on mentionne régulièrement l’augmentation de la TVA et l’imposition des fortunes. Si aucune mesure révolutionnaire n’est à prévoir prochainement, des changements profonds seront néanmoins aussi bénéfiques qu’inévitables à moyen-long terme.

Quand on se penche sur l’impôt, la question est de savoir quelle fiscalité voulons-nous pour quelle société ? Dans cette publication, nous présenterons les options existantes, leurs avantages et leurs inconvénients. Elles ne sont pas toutes équitables ou efficaces, et encore moins simultanément. À ce casse-tête vient s’ajouter une difficulté supplémentaire : notre économie ouverte. Ce qui se fait ailleurs en matière fiscale nous impacte et inversement. Au point de réduire notre marge de manœuvre à un mouchoir de poche ?

Lire la suite de la publication


Politologue réorientée dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Naomi Berger s’attèle à décortiquer les questions urbaines avec un intérêt marqué pour sa ville d’origine : Bruxelles

Dernières publications
Jeux d'argent en ligne - Faiblesses des politiques publiques face aux dérives du secteur de Marine Keresztes

Faut-il se méfier des algorithmes ? de Hélène de Wasseige


Troubles DYS - Entre difficultés scolaires et véritables atouts de Marine Goethals

« Spitzenkandidaten » - Quand l’Europe en perd son latin de Jérôme Vanstalle

D’une pensée coloniale à une pensée du colonial ? - La question de la restitution des œuvres africaines issues de la colonisation de Aurélie Duvivier

Le PSC et les élections européennes du 10 juin 1979 - Analyse d'une campagne mouvementée de Thomas Smets

Eurosceptiques - Unis dans la diversité ? de Jérôme Vanstalle

Le changement climatique ? Oui - Le changement tout court ? Non de Alexia Thomas

Grève scolaire pour le climat - L’engagement des jeunes à l’épreuve de la démocratie de Axel Winkel