Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Opportunisme 2.0 ?

Opportunisme 2.0 ?

Le téléchargement de source illégale

Étude n°17 de Benjamin Bruyninx - décembre 2015 Médias et Actions citoyennes


Pourquoi perdre ton temps à te rendre dans un magasin de musique ou à attendre la sortie d’un film alors que tu peux y avoir accès gratuitement, en ligne, dans la dizaine de minutes qui suit, sans sortir de ton fauteuil ?

Assis sur le bord de son siège dans le café du centre-ville, un verre à la main, Simon m’a décoché cette phrase de façon mécanique, tel un réflexe. Il ne lui a même plus été nécessaire de réfléchir à son sens, tant ce dernier semblait implicitement acquis et digéré depuis bien longtemps.

Il est vrai que je n’ai pas plus cherché à le contredire… L’argumentaire semblait solide, sûr, infaillible. Irréfutable. Somme toute, la question qui causa cette syncope dialectique ne laissait que peu de place à une quelconque autre forme de réaction :

Dis, tu penses quoi, toi, du téléchargement illégal ?

Simon termina son thé glacé maison. Remettant sa chaise en place, il poursuit :

Et puis d’ailleurs, le téléchargement, ça ne peut pas être illégal. Ce qui est contre la loi, c’est le support. La source. Le site web qui héberge les contenus, en gros. Toi, moi, les autres, on ne risque rien. On ne fait qu’utiliser ce qui est à disposition.

Étonné, un peu sceptique mais désireux d’en savoir plus, je le laissai parler sans l’interrompre. "Et quand bien même, le gouvernement a tellement d’autres chats à fouetter… T’imagines, s’ils devaient arrêter tous les gens qui téléchargent des séries télé ou des albums, ils en auraient pour des siècles… Bon, mon bus arrive. On refait ça un de ces jours ? Allez, salut !"

Je me suis surpris le soir même, tandis que je cherchais un film à regarder avant de m’endormir, à cliquer par réflexe sur le petit icône rouge et blanc de mon bureau. PopCornTime1 s’ouvre, et avec lui la liste interminable des derniers films même pas encore sortis en salle en Belgique. Dans le même élan, j’éteins l’iPod2 qui diffusait en fond mon album du moment, récupéré quelques jours plus tôt sur un site de Torrents. Rapidement, je jette un coup d’œil sur le livre qui se trouve sur la table de chevet à côté de mon lit. Le bandeau blanc autour de la couverture indique en lettres grises "retrouvez-moi en version téléchargeable sur le site de mon éditeur !"

À l’heure où le plaisir se télécharge, mieux vaut avoir une solide connexion Internet. Tandis que la barre de téléchargement de mon film se colore peu à peu à l’écran, je commence alors à réfléchir. J’imagine des officiers derrière un grand tableau, criant des ordres au téléphone à travers des moniteurs ultra sophistiqués et plein de lumières clignotantes, reliés à de grands satellites en orbite. J’imagine le courrier arrivant chez l’homme en costume noir qui, demain, viendrait sonner à ma porte afin de me mettre les menottes. J’accepterai la sentence du juge, coupable d’avoir honteusement regardé en streaming le treizième épisode de Alerte À Malibu, pixelisé et sous-titré en portugais.

Promis, demain, je me crée un compte sur Netflix3. Et je prends un abonnement à Spotify4. Puis j’irai à la Fnac acheter mes albums préférés, ou peut-être même que j… La barre de défilement s’est remplie. L’écran est devenu noir, et laisse apparaître un globe terrestre sur lequel roulent les lettres d’Universal, sur un fond de trompettes et de tambours. Silence, ça commence.
Demain. Promis.

L’objectif de cette étude est de donner la parole à chacun de ces différents acteurs, de répondre aux idées reçues et aux stéréotypes relatifs à la question du téléchargement de source illégale, ainsi que d’envisager un système alternatif d’utilisation des ressources culturelles répondant, dans la mesure du possible, aux attentes de chacun.

Lire la suite de la publication


1 PopCorn Time est un logiciel informatique illégal lancé début 2014 à Buenos Aires et qui propose gratuitement, dans 44 langues, des centaines de séries et films récents, parfois bien avant leur sortie en salle. Classés par popularité, par année ou par genre, les films se lancent en un clin d’œil : la vidéo démarre instantanément grâce à une méthode de streaming en peer-to-peer. Téléchargé près d’un million de fois en France, son interface est simple, sans publicités, ergonomique, la quantité de films proposés est mirobolante, et surtout, l’usager n’a pas à verser un quelconque paiement mensuel pour pouvoir l’utiliser (DONADINI, 2015).
2 Station mobile d’écoute de musique de la marque « Mac » sur laquelle on peut rassembler de la musique sous forme de playlists ou d’albums. Descendant direct du baladeur ou du walkman, l’iPod (aussi appelé MP3 lorsqu’il est décliné sous d’autres marques) contient des fichiers audio et est rechargé par un câble USB que l’on branche sur son ordinateur. La musique importée doit être au format .mp3 pour pouvoir être compatible avec l’appareil, ce qui nécessite d’être téléchargée ou extraite d’un CD sur l’ordinateur.
3 Netflix est un catalogue vidéo légal disponible sur ordinateur, télévision, tablettes et smartphones.
Il met à la disposition de ses utilisateurs des films, des émissions et des séries en contrepartie d’abonnements mensuels. Lancé en 1997 aux États-Unis et connaissant un boom tardif en Europe, la plateforme rassemble au 31 mars 2015 quelques 62,27 millions d’abonnés. J. Marin, « Porté par l’international, Netflix dépasse les 60 millions d’abonnés », Silliconvalley Blog – Le Monde, 16 avril 2015 ; http://siliconvalley.blog.lemonde.fr/2015/04/16/portee-par-linternational-netflix-depasse-les-60-millions-dabonnes/, consulté le 24 avril 2015.
4 Spotify est une plateforme de streaming musical gratuit et légal en ligne, disponible depuis smartphones, ordinateurs, tablettes ou radios intelligentes. Contre un éventuel abonnement mensuel, les membres du réseau (plus de 50 millions en 2014) ont accès à un catalogue plus fourni, à une meilleure qualité sonore et évitent les messages publicitaires entre les différents morceaux choisis. A. Charnay, « Spotify défend son modèle face à la polémique lancée par Taylor Swift », 01.net, 12 novembre 2014 ; http://www.01net.com/editorial/631778/spotifydefend-son-modele-face-a-la-polemique-lancee-par-taylor-swift/, consulté le 18 février 2015.


Dernières publications
Faut-il se méfier des algorithmes ? de Hélène de Wasseige


Troubles DYS - Entre difficultés scolaires et véritables atouts de Marine Goethals

« Spitzenkandidaten » - Quand l’Europe en perd son latin de Jérôme Vanstalle

D’une pensée coloniale à une pensée du colonial ? - La question de la restitution des œuvres africaines issues de la colonisation de Aurélie Duvivier

Le PSC et les élections européennes du 10 juin 1979 - Analyse d'une campagne mouvementée de Thomas Smets

Eurosceptiques - Unis dans la diversité ? de Jérôme Vanstalle

Le changement climatique ? Oui - Le changement tout court ? Non de Alexia Thomas

Grève scolaire pour le climat - L’engagement des jeunes à l’épreuve de la démocratie de Axel Winkel

Modèle low-cost aérien - Le pilote automatique qui nous mène droit dans le mur de Solène Houzé