Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Vulgarisation 2.0

Vulgarisation 2.0

Youtube au service d’une science citoyenne ?

Analyse n°336 de Hélène Vanvolsem - août 2018 Médias et Actions citoyennes


"Les youtubeurs scientifiques, nouvelles stars du Web"1, "Dr Nozman, le vulgarisateur aux deux millions d’abonnés "2, « 300 Youtubeurs se professionnalisent trois jours durant à Bozar »3.

Entre starification et conférences à guichet fermé des vidéastes à succès, stages pour ados ou formations sur le métier de youtubeur, les chaînes YouTube sont aujourd’hui un véritable phénomène de société. Outre les tutoriels et vidéos humoristiques, une part non négligeable des vidéos en ligne est consacrée à la vulgarisation : science, histoire, culture générale, philosophie ou encore mathématiques sont ainsi décortiquées et mises à disposition de tout un chacun. Au vu de ce succès, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir débarquer les médias traditionnels sur la plateforme. Citons par exemple la chaîne L’Esprit Sorcier, héritière de la célèbre émission de vulgarisation C’est pas Sorcier, ou encore celle du Monde, qui propose de courtes vidéos pour mieux comprendre les faits d’actualité. Les vidéastes ne sont par ailleurs pas en reste : livres, bandes dessinées ou conférences de vulgarisation sont autant de produits dérivés qui démontrent que YouTube transcende bel et bien les frontières entre médias. On constate en outre l’essor d’autres initiatives visant à diffuser les savoirs, comme par exemple les conférences TEDx ou le concours Ma thèse en 180 secondes.

Comment expliquer ce renouveau de la communication scientifique ? Comment comprendre le succès de ces chaînes de vulgarisation ? Face à la déferlante de vidéos en ligne, comment faire le tri entre contenus pertinents pour un usage éducatif et vidéos racoleuses ?

Pour répondre à ces questions, cette publication s’intéresse tout d’abord à ce qu’on entend par "vulgarisation". Afin d’expliquer en quoi le phénomène YouTube constitue un tournant dans cette activité, un bref détour par l’histoire s’impose pour comprendre son évolution, du siècle des Lumières jusqu’à aujourd’hui. Au vu de l’essor actuel des chaînes de vulgarisation sur YouTube, nous nous pencherons ensuite sur les spécificités de ce "nouveau" support, qui le distinguent des autres médias plus traditionnels. Face à la grande variété des contenus proposés, il convient toutefois d’adopter quelques précautions dans la sélection et l’utilisation de ces vidéos.

Soulignons enfin que cette analyse n’a nullement l’intention de faire l’apologie d’une plateforme en particulier. Il s’agit plutôt de comprendre, à travers l’exemple de YouTube, comment un support de diffusion pédagogique des savoirs peut refléter le rapport de la société aux connaissances. Bien que YouTube reste à l’heure actuelle inégalée en termes de popularité, de nombre d’utilisateurs ou de chiffre d’affaires, il existe bien d’autres plateformes en ligne qui regroupent des vidéos éducatives de qualité (voir rubrique "Pour aller plus loin… ").

Lire la suite de la publication


1 « Les youtubeurs scientifiques, nouvelles stars du Web », Le Monde, 14 mars 2016, [en ligne :] http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/03/14/youtube-le-nouvel-eldorado-des-vulgarisateurs-scientifiques_4882701_1650684.html?xtmc=youtubeur&xtcr=130, consulté le 20 juillet 2018.
2 C. Rollot, « Dr Nozman, le vulgarisateur aux deux millions d’abonnés », Le Monde, 18 février 2018, [en ligne :] http://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/02/18/dr-nozman-le-vulgarisateur-aux-deux-millions-d-abonnes_5258840_1650684.html?xtmc=youtubeur&xtcr=29, consulté le 20 juillet 2018.
3 F. Gauthier, « 300 youtubeurs se professionnalisent trois jours durant à Bozar », Le Soir, 22 novembre 2017, [en ligne :] http://plus.lesoir.be/125609/article/2017-11-22/300-youtubeurs-se-professionnalisent-trois-jours-durant-bozar, consulté le 20 juillet 2018.


Hélène Vanvolsem est responsable de la thématique « Éducation aux Médias et Actions citoyennes » au sein du CPCP. Elle est titulaire d’un master en Économie des politiques publiques.

Dernières publications
Vers une reconnaissance des droits de la nature ? - Le projet de loi climat belge de Denis Linckens

Parcours du débutant, parcours du combattant - Jeunes profs en décrochage scolaire de Marine Goethals

Intervenir face au cyberharcèlement - Vers un regard croisé des parents et des professionnels de l’éducation de Marine Streel

Le bien-être au travail - Aménager pour mieux le trouver de Marine Keresztes

Le bien-être au travail - Ré-engager les salariés ? de Marine Keresztes

5G - Entre polar 2.0 et inquiétude sanitaire de Axel Winkel

Le cyberharcèlement de Marine Streel

Commencer de zéro... en politique - ou comment l'incinération du plastique à usage unique a mis le feu aux poudres de Adeline de Wilde

Jeux d'argent en ligne - Faiblesses des politiques publiques face aux dérives du secteur de Marine Keresztes

Faut-il se méfier des algorithmes ? de Hélène de Wasseige