Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Les enjeux de la mixité et de la non-mixité

Les enjeux de la mixité et de la non-mixité

Analyse n°451 de Roxane Lejeune - mars 2022


« Manifestation ségrégationniste » 1, voire un semblant d’« apartheid » 2. Voici comment a été décrite une marche spécifiquement dédiée aux femmes à laquelle la secrétaire d’État à l’Égalité des genres, l’Égalité des chances et à la Diversité de l’État fédéral, Sarah Schlitz, a participé en septembre 2021. La même année, en France, c’est l’UNEF, une organisation étudiante, qui est visée pour ses réunions non mixtes entre personnes non blanches, celles-ci ont alors été qualifiées comme « L’avant-garde de l’islamo-gauchisme » 3,
une « discrimination raciale » 4, ou encore comme des réunions qui ressemblent au fascisme 5.
Pourquoi tant de réactions disproportionnées ? Pourquoi tant de véhémence contre la non-mixité choisie ? Celle-ci, installée dans les milieux militants (ou non) depuis des décennies, semble toutefois questionnée aujourd’hui dans le chef des pouvoirs politiques et au travers des médias, parce qu’elle mettrait en péril la mixité et l’égalité universelle. Mais finalement, de quelle mixité parle-t-on ? Quels sont les véritables objectifs de la non-mixité choisie ? Cette dernière constitue-t-elle réellement une menace ?
L’objectif de cette analyse est de dessiner les contours de ce que nous comprenons par « mixité » et « non-mixité », de tenter de comprendre en quoi la non-mixité choisie, qui tend à être dénoncée, peut apparaître comme un outil indispensable à la construction d’une mixité réelle. Ainsi, dans un premier temps, nous reviendrons sur les modalités de la mixité telle qu’elle se donne à voir dans nos imaginaires. Nous évoquerons également l’égalité qu’elle suppose. Ensuite, dans un deuxième temps, nous distinguerons la « non-mixité subie » de la « non-mixité choisie », afin de démontrer dans quelle mesure cette dernière est motivée par des objectifs d’empowerment et de sécurité, à l’inverse de la préservation du pouvoir à l’œuvre dans l’autre cas. Si certaines limites à la non-mixité choisie peuvent être identifiées, dans un troisième temps, nous tenterons d’analyser les réactions fortes portées à son encontre, tout en tentant d’esquisser les raisons qui en font un outil important d’émancipation.
Tout au long de cette analyse, les propos avancés seront nourris et illustrés par une vision de terrain, au travers de notre partenariat en éducation permanente avec le GAFFI, une association bruxelloise organisant une non-mixité auprès d’un public de femmes immigrées 6.
Les luttes féministes ne s’inscrivent pas au détriment d’autres luttes comme celles du racisme et de l’homophobie. La perceptive intégrée, intersectionnelle et collective d’un ensemble de luttes politiques et sociales est nécessaire, et nous posons le choix, au cours de cette analyse, d’opérer un focus sur la question du genre et des rapports hommes-femmes.

Lire la suite de la publication


1 Lebreton, M., « Sarah Schlitz va participer à une réunion-non mixte, suscitant la polémique : outil militant ou discrimination ? », La Dernière Heure, 7 septembre 2021, [en ligne :] https://www.dhnet.be/actu/belgique/sarah-schlitz-va-participer-a-une-reunion-non-mixte-suscitant-la-polemique-outil-militant-ou-discrimination-612f7ecd9978e245cabb43f8, consulté le 3 novembre 2021.
2 Uyttendaele, M., « Sarah Schlitz: après la neutralité inclusive qui exclut, l'égalité qui divise (carte blanche) », Le Vif, 1 septembre 2021, [en ligne :] https://www.levif.be/actualite/belgique/sarah-schlitz-apres-la-neutralite-inclusive-qui-exclut-l-egalite-qui-divise-carte-blanche/article-opinion-1463735.html, consulté le 3 novembre 2021.
3 « L’Unef plus que jamais sous le feu des critiques pour ses « réunions non mixtes racisées » », Le Nouvel Observateur, 19 mars 2021, [en ligne :] https://www.nouvelobs.com/politique/20210319.OBS41621/l-unef-plus-que-jamais-sous-le-feu-des-critiques-pour-ses-reunions-non-mixtes-racisees.html, consulté le 4 novembre 2021.
4 Ibid.
5 « Blanquer s’inquiète des pratiques de l’Unef, « qui ressemblent au fascisme » », Le Point, 19 mars 2021, [en ligne :] https://www.lepoint.fr/societe/blanquer-s-inquiete-des-pratiques-de-l-unef-qui-ressemblent-au-fascisme-19-03-2021-2418519_23.php, consulté le 4 novembre 2021.
6 La travailleuse travaillant au GAFFI et rencontrée dans le cadre de cette analyse sera dénommée F. par soucis d’anonymisation.


Diplômée d’un master en Psychologie et d’un master 2 en Sociologie, Roxane Lejeune est collaboratrice dans la thématique Famille, Culture & Éducation du CPCP.

Dernières publications
L’emprise des énergies fossiles en Belgique - Pourquoi la transition énergétique n’a pas lieu ? de Boris Fronteddu


Migration et habitudes alimentaires - Quand la consommation de produits locaux rencontre la multiculturalité belge de Louise Vanhèse

Les "thérapies de conversion" en Belgique - Récits d'un phénomène méconnu de Axel Winkel

Walkshop - Stimuler la créativité par la rencontre interdisciplinaire et la marche de Thierry Dethier

Quel statut social pour les travailleurs de plateforme ? - Les (potentielles) avancées en droit social européen et belge de Emma Raucent

Intersectionnalité | Partie 2 - Sa traduction juridique dans l'Union européenne et en Belgique de Emma Raucent

Intersectionnalité | Partie 1 - Théorie, point de vue ou instrument politique ? de Emma Raucent