Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Pensée Queer et Féminisme

Pensée Queer et Féminisme

Un autre questionnement du genre

Analyse n°426 de Roxane Lejeune - mars 2021


Les féminismes contemporains, nous l’avons vu au travers de la typologie des féminismes 1 sont traversés par de nouveaux questionnements et de nouvelles réflexions, notamment quant à l’objet politique même de la lutte féministe : les femmes. Si autrefois, il était admis que les femmes partageaient l’expérience commune de l’oppression patriarcale, aujourd’hui il est question de nuancer ces expériences. Par exemple, l’intersectionnalité nous permet de concevoir une expérience particulière et croisée des identités discriminées (une femme noire ne vivra pas le patriarcat de la même manière qu’une femme blanche, par exemple). Cependant, ce dont il est question ici c’est bien l’approche queer du féminisme. La pensée queer (prononcez comme "cuir") a également participé à une "méta-analyse" du féminisme (comprenez une analyse du féminisme sur lui-même).
Ainsi, l’objet de ce texte consistera en un approfondissement de cette question queer mais également en une analyse contemporaine et pragmatique des critiques qu’elle énonce. L’objectif sera de comprendre les bases et les contours d’une approche souvent incomprise et parfois mal définie de la question queer. Au fil de cet article, nous nous attacherons, certes, à définir le terme "queer", mais également à décrire les critiques énoncées par cette approche concernant la binarité des genres et l’hétéronormativité. Finalement, nous verrons de quelle manière le féminisme contemporain peut se nourrir de la pensée queer, mais nous aborderons également les critiques et récupérations de l’approche queer.
Aussi, ces propos pouvant parfois sonner comme étant fort "théoriques", nous nous efforcerons de les rendre les plus intelligibles possibles. De même, certains points qui seront ici discutés pourront paraître "tirés par les cheveux" et pourront remettre en question quelques postulats que la plupart d’entre nous avons acquis au cours de notre vie. Lors de la lecture de cet article, pendant quelques minutes, l’ouverture d’esprit et une volonté de compréhension sont de mise. Il s’agit seulement d’introduire ici les quelques critiques formulées par la pensée queer, afin d’entrevoir, peut-être, une autre manière d’appréhender et de comprendre le monde social qui nous entoure.

Lire la suite de la publication


1 Voir l’étude de Marie-Sarah Delefosse, Les féminismes d’hier à demain. Des combats ancrés dans leurs époques, http://www.cpcp.be/publications/feminismes.


Roxane Lejeune, stagiaire au CPCP depuis novembre 2020. Diplômée d’un master en Psychologie et aujourd’hui étudiante en master 2 en Sociologie à l’Université catholique de Louvain.

Dernières publications
Influenceurs - Nouveau marketing ? de Axelle Durant


COVID, précarité et médias de Philippe Courteille

Mariage de complaisance et loi "bébés-papiers" - Quand l'État s'invite dans l'intime de Axel Winkel

La précarité menstruelle - Où en est la Belgique ? de Roxane Lejeune

Pensée Queer et Féminisme - Un autre questionnement du genre de Roxane Lejeune

Décret Paysage - Qu'en disent les principaux concernés ? de Axelle Durant

Le PSC et les élections législatives du 1er juin 1958 - Partie 2 : Le Parti Social-Chrétien remporte le scrutin – Analyse des principaux apports de la commission de propagande du PSC à la victoire électorale de Thomas Smets

Rêve Party - Rêver d’un monde meilleur par des débats (vraiment) participatifs de Jean-Louis Hanff