Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » TDA

TDA

Les troubles déficitaires de l’attention et l’école

Analyse n°165 de Jean-François Boulet - décembre 2012


Jadis, certains enfants étaient désignés comme "turbulents", "difficiles" ou encore "distraits" en raison de leur comportement à l’école. A l’heure actuelle, une part croissante des enfants présentant ces traits sont en réalité diagnostiqués « TDA/H », à savoir atteint d’un Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité. Ces derniers sont donc atteints d’un trouble qui explique leur agitation permanente ou leur inattention récurrente. Bien entendu, ces symptômes peuvent compliquer le parcours scolaire d’un enfant, que ce soit d’un point de vue relationnel ou pédagogique. L’objet de cette analyse est donc de présenter la réalité de ce trouble mais surtout d’aborder ses répercussions sur le plan scolaire.

Nous évoquerons brièvement les symptômes du TDA/H, son origine et son traitement avant de nous arrêter sur les difficultés engendrées par celui-ci, notamment à l’école. Les mesures pouvant être prises pour faciliter le parcours scolaire de ces élèves seront traitées ensuite, au même titre que la place qu’il conviendrait de réserver à ces enfants dans le système scolaire des années à venir.

Lire la suite de la publication


Dernières publications
Le lexique du condamné - Itinéraire d'une infraction de Raïssa M'bilo

Théorie du complot de Axelle Durant


Les nouvelles technologies - Monde et école de demain ? de Axelle Durant

Les nouvelles plateformes de l'économie collaborative - Quelle place pour les livreurs ? de Clara Van Der Steen


Le pacte PSC-PRL (1986-1988) - Récit d'une alliance avortée de Thomas Smets

Justice sociale, justice environnementale - La convergence des luttes dans la pratique de l’éducation permanente de Solène Houzé

Quand notre alimentation perturbe l'apprentissage des enfants - Le sinistre pouvoir de la malbouffe de Karin Dubois

AOC - Créer l'alchimie entre un lieu et des humains de Véronique Sevrin