Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation
Accueil » Publications » Le pari de la fin de l'obligation de vote

Le pari de la fin de l'obligation de vote

Un mirage démocratique ?

Analyse n°392 de Axel Winkel - novembre 2019


Et voilà, les dés sont jetés. Une nouvelle suédoise est sur les rails du côté flamand. Un accord a été trouvé et présenté au grand public. Son contenu est explosif. Retrait de la Flandre de l’UNIA (ex-centre interfédéral pour l’égalité des chances), service communautaire pour les chômeurs de longue durée, parcours d’intégration payant pour les primo-arrivants, suppression des allocations familiales pour les demandeurs d’asile dont la procédure d’admission est en cours… En somme, cap à droite toute. Un autre point « fort » de cet accord : la suppression de l’obligation de vote lors des élections communales et provinciales en Flandre. Si cette mesure ne fait l’objet que d’une demi-ligne à la page 269 dans l’accord rendu public 1, elle interroge puisqu’elle rompt drastiquement avec une spécificité politique belge. Le plat pays a en effet été le premier pays à rendre le vote obligatoire en 1893 et un des rares pays à l’avoir maintenu jusqu’à aujourd’hui. Alors pourquoi le gouvernement flamand a-t-il pris cette décision ? Quels en sont les objectifs ? C’est à ces questions que nous allons tenter de répondre. L’idée ne sera pas de faire un catalogue et une analyse théorique des avantages et désavantages de l’obligation de vote. Ce travail a déjà été fait dans une précédente analyse du CPCP.2 Nous nous concentrerons sur le cas concret de la suppression de l’obligation de vote dans l’accord du gouvernement flamand.

Lire la suite de la publication


1 « Regeerakkoord van de Vlaamse Regering 2019-2024 », [en ligne :] https://www.vlaanderen.be/publicaties/regeerakkoord-van-de-vlaamse-regering-2019-2024, consulté le 21 novembre 2019
2 Lire à ce sujet M. Kahn, Le vote obligatoire. Lorsqu’un droit devient un devoir, Bruxelles : CPCP, Analyse n°199, octobre 2014, [en ligne :] http://www.cpcp.be/publications/vote-obligatoire.


Politologue de formation, Axel Winkel est enseignant et chercheur au CPCP.

Dernières publications
La grossophobie, une discrimination peu (re)connue - Douze lettres au Scrabble ne suffisent pas à gagner la partie de Maïa Kaïss

Entre violences institutionnelles et de genre - Regards sur les violences gynécologiques et obstétricales de Roxane Lejeune

Maltraitance dans les établissements pour personnes âgées - Peut-on parler de violences institutionnelles ? de Clara Van Der Steen

L’emprise des énergies fossiles en Belgique - Pourquoi la transition énergétique n’a pas lieu ? de Boris Fronteddu


Migration et habitudes alimentaires - Quand la consommation de produits locaux rencontre la multiculturalité belge de Louise Vanhèse

Les "thérapies de conversion" en Belgique - Récits d'un phénomène méconnu de Axel Winkel

Walkshop - Stimuler la créativité par la rencontre interdisciplinaire et la marche de Thierry Dethier

Quel statut social pour les travailleurs de plateforme ? - Les (potentielles) avancées en droit social européen et belge de Emma Raucent

Intersectionnalité | Partie 2 - Sa traduction juridique dans l'Union européenne et en Belgique de Emma Raucent